Vivre le patrimoine à Jean Moulin

Publié le par Fabien Ruet

Vivre le patrimoine à Jean Moulin

 

A l'occasion du dernier Conseil municipal de Bergerac, nous étions appelés à autoriser Monsieur le Maire à intervenir au contrat de prêt de 3 millions d’euros, pour notre société d’économie mixte Urbalys Habitat. L’obtention du prêt auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations suppose la garantie de la ville. Ce prêt était destiné à financer une grande partie des travaux de réhabilitation que nous avons souhaités mener sur l’ensemble de la cité Jean Moulin, pour un montant global de 4,4 millions d’euros. Il était normal, avant de solliciter l’approbation du conseil municipal, de rendre compte des travaux accomplis. J'en profite également dans le cadre du blog-notes sachant que nous avons toujours apporté des précisions lors de l’adoption du rapport annuel d’activité de notre société d’économie mixte.

 

Démocratiser l'accès au développement durable. Je vous rappelle que nous avons fait le choix de mettre en place un plan de gestion stratégique patrimonial qui donnait la priorité à la réhabilitation de Jean Moulin. Ce choix stratégique était un choix politique. Nous l’avons assumé, dès notre prise de responsabilité, et nous n’avons pas à le regretter. La réhabilitation de la cité Jean Moulin était un pari, comme une étonnante illustration du sommet mondial de la ville durable, Eco-city, qui se déroulait, le mois dernier, à Nantes. Les villes ont besoin d’être apaisées. Les habitants des quartiers populaires ne doivent pas connaître la relégation urbaine. Le logement social à Bergerac est à la pointe de la démocratisation de l’accès au développement durable. Urbalys Habitat a ainsi initié, avec ses travaux sur Jean Moulin, une émulation très positive au sein des bailleurs sociaux, actifs sur notre territoire. Lors de notre dernière chronique, nous avons longuement parlé de l’éco-cité de Beauplan. Et n'oublions pas l'éco-quartier de Naillac.

 

Un aperçu des travaux. A Jean Moulin, nous avons fait le choix structurant de redistribuer les bons résultats financiers d'Urbalys à nos locataires. Cela s'est traduit par l'engagement sur d’un programme de réhabilitation de près de 4 millions 500.000 euros. Naturellement, au premier coup d’œil, les façades de l’ensemble immobilier ont changé, mais il ne s’agit que de l’aspect le plus visible d’une opération d’ensemble qui avait pour objectif d’améliorer la performance énergétique, le confort des locataires et l’attractivité des produits immobiliers. Ainsi plus d’un million d’euros aura été consacré à la réfection totale de l’ensemble des toitures de Jean Moulin et du renforcement de l’isolation de ces dernières. Toutes les colonnes de chute auront été rénovées. Pour vous donner une idée, c’est seule opération équivaut à investir 800 euros par logement. La Ventilation Mécanique Basse Pression aura été installée dans l’ensemble de la cité pour près de 500.000 euros. Dans le même ordre de grandeur financier, l’intégralité des sols des logements aura été remplacée pour répondre au souci des locataires en matière d'amélioration du confort acoustique des appartements. Avec la restauration des façades par isolation extérieure pour près d’1,5 millions d’euros, je vous invite à prendre le temps de découvrir le nouvel aspect des immeubles et des rez-de-chaussée de Jean Moulin, de contempler l'aspect général de la Tour 95 ( les nostalgiques du petit nuage au couleurs de la radio du même nom ne la reconnaîtront plus).

 

Avec les compliments de la MILOS. La réhabilitation de Jean Moulin est une traduction complète de cette ambition de démocratiser l’accès au développement durable. Elle s’inscrit également dans le volonté de faire prendre conscience aux habitants du quartier qu’ils vivent dans un patrimoine qui ne manquera pas, dans les années à venir, à faire l’objet d’une procédure de classement adaptée. Jean Moulin doit prendre conscience d’habiter du patrimoine. Cette réhabilitation et ce travail accompli depuis 2008 ont d’ailleurs été salué par la Mission interministérielle d’inspection du logement social, la MILOS, qui dans les conclusions de son rapport définitif de juillet 2013 indiquait, je vous le livre en intégralité « La remise à niveau en cours de la Résidence Jean Moulin, déjà bien engagée depuis 2008, devrait maintenir son attractivité et lever en grande partie les risques locatifs qui pesaient sur cette résidence représentant les deux tiers du patrimoine. »

Publié dans Logement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

WOLFF 11/10/2013 20:33

C'est du développement durable et cela profite aux familles souvent monoparentales du quartier J. Moulin! Je sais, Fabien, que tu vas, avec le conseil municipal de Bergerac, poursuivre cet effort de revitalisation et de "modernisation" des quartiers les plus "oubliés" depuis au moins 20 ans.
C'est pour une municipalité socialiste plus qu'un devoir mais une obligation!
Bonne suite pour le second mandat...
Gérard WOLFF, militant socialiste.

AUBINEAU Corine 09/10/2013 00:13

Un de mes projets préférés sur la ville. Jean Moulin (déjà le nom), une belle construction. Des bâtiments à échelle humaine. Une entrée du centre ville qu'il est aujourd'hui agréable d'emprunter en voiture, en vélo, à pied! Un vrai changement d'image et toutes ces améliorations qui permettent de vivre dans un cadre de vie agréable, à deux pas du centre, pour un prix, très
mais très raisonnable!