Les leçons de Villeneuve sur Lot

Publié le par Fabien Ruet

Les leçons de Villeneuve sur Lot

 

Dimanche soir, alors que je rejoignais la salle Anatole France pour célébrer le titre de champion de France de l'USB rugby, mon auto-radio s'emballe. Les spécialistes du commentaire politique dominical s'emballent autour de l'information du jour : le Parti Socialiste est éliminé, dès le premier tour, de l'élection législative partielle de Villeneuve sur Lot. Le Front National affrontera seul l'UMP, comme l'épilogue prévisible de cette désastreuse affaire Cahuzac. Je dois faire aveu de lâcheté mais la soirée salle Anatole France restait la meilleure bouée de secours face au ressac de notre République malade.

 

Des résultats brutaux. L'interprétation des résultats de l'élection de Villeneuve sur Lot ne pouvait se limiter à la seule contre-performance du Parti Socialiste. Avec 24 % des suffrages exprimés, la sanction est sans doute moins importante que présagée, au coeur de l'épicentre du séisme Cahuzac. L'effondrement reste spectaculaire au regard du score qu'avait réalisé l'ancien fraudeur fiscal, un an auparavant, avec près de 47 % des voix ( plus de 20 points de perdus). Reste que l'UMP ne progresse que d'un point (28 % contre 27 %) et ne capitalise donc pas sur le vote sanction. Le Front National passe de 15 % à 25 %. Est-ce à dire que les électeurs déçus de Cahuzac ont préféré manifester leur écoeurement par un vote pour l'extrême droite ? Les résultats en valeur absolue donnent souvent une idée plus précise de la mobilité des corps électoraux.

 

La victoire en trompe l'oeil de l'UMP. L'abstention à Villeneuve sur Lot aura été plus forte qu'en 2012, mais n'est pas exceptionnelle. Ainsi, les abstentionnistes étaient dix points plus nombreux lors des autres élections législatives partielles perdues par la gauche (dans les Hauts de Seine et dans l'Oise). Le Parti Socialiste perd 7.000 voix par rapport à 2012 et cette dégringolade s'explique en partie par l'affaire Cahuzac qui joue un effet multiplicateur sur le mécontentement envers la politique du gouvernement. Mécontentement, sans doute. Déception, assurément. Elle explique aussi que les électeurs de gauche ont largement déserté les urnes le week-end dernier puis qu’aucun report de voix ne permet de les retrouver dans l'expression du scrutin. Dès lors, la qualification de l'UMP reste un dangereux trompe l'oeil au regard de la défiance que les électeurs ont également témoigné envers ce parti politique. Alors que l'électorat de l'UMP, supposé plus âgé et plus mobilisé, pouvait donner un avantage décisif à son candidat, le principal parti d'opposition perd 3.000 voix depuis l'an dernier. L'effet dévastateur des primaires ratés à la tête de l'UMP et les polémiques incessantes entre les différents chefs de ce parti contribuent sans doute à aggraver la coupure entre les « élites » et la base électorale. Le Front de Gauche atteint difficilement la barre des 5 % et le Modem enregistre 2 % qui le cantonnent à la marginalité.

 

Un vote d'enracinement. Le Front National est le seul à gagner un millier de voix par rapport au précédent scrutin. Il nous faut donc revoir en urgence nos grilles d'analyse quant au vote Front National. C'est sans doute la leçon de Villeneuve sur Lot. Il y a une vingtaine d'années, nous parlions d'un vote sanction pour traduire un des ressorts du suffrage en faveur de ce parti. Après le traumatisme du 21 avril 2002, nul n'était sensé ignorer l'enjeu politique d'un tel vote. Les bons résultats électoraux enregistrés depuis démontraient clairement la progression d'un vote totalement assumé en faveur de l'extrême droite, d'un vote d'adhésion décomplexé. Les résultats du scrutin de Villeneuve sur Lot vont plus loin et rejoignent ce que nous pouvons observer dans le Sud Est, dans le Nord, ou même dans certains bureaux de vote de notre ville : un vote d'enracinement pour le Front National ; un réel socle électoral qui lui permet de se positionner en arbitre du jeu politique.

 

Face à cette prise d'otage démocratique, il convient naturellement que chacun assume ses responsabilités. Il n'est pas aussi certain que le vote de dimanche dernier puisse se limiter à une simple « séquelle » de l'affaire Cahuzac pour reprendre les termes du Président de la République. Le mal est plus profond. Le vote d'enracinement pour le Front National se fait dans un contexte de démobilisation et de démoralisation de la gauche républicaine. C'est à la gauche, et à elle seule, de redonner l'envie du chemin des urnes. L'élection de François Hollande n 'était pas un vote de rejet du Président sortant. Elle a été portée par un mouvement populaire, par une réelle adhésion. Le changement, c'est maintenant.

Commenter cet article

LACOMBE FRANCOISE 01/07/2013 11:36

Oui, l'élection de F.HOLLANDE était d'une part, le ras le bol de la politique menée par N. SARKOZY et ses groupes de financiers, et parce qu'apparemment, le PS on aurait pu penser qu'il était à gauche! Or, je constate à l'heure actuelle, que F.HOLLANDE et ses groupes de financiers, ne mènent pas une politique pour laquelle le peuple de gauche l'a élu.

Je constate également qu'en ce qui concerne BERGERAC, une politique de gauche n'est pas menée, car, tous les services publics, sont de plus en plus passés au privé. les PPP augmentent. L'eau est repassée en privé au lieu de passer en régie communale, comme à LALINDE, TOURTOIRAC et j'en passe. Si, dans chaque villes, villages, petites bourgades, le changement c'est maintenant, se traduit par des PPP, il n'y a rien d'étonnant, à ce que le FN prenne des galons. Les gens sont lassés. Il vote pour un Président à "GAUCHE", et se trouve en continuité avec la politique précédente, mais avec en plus, une accentuation des inégalités RICHES PAUVRES.

WOLFF 18/06/2013 15:36

Tout à fait d'accord avec vous Fabien et J.P. DEBREGEAS!... Cette élection de Villeneuve sur Lot m'a plongé dans le désarroi, tout comme toi Fabien qui a pu te consoler à la fête organisée pour la brillante victoire en finale de l'USB- Rugby. Pour moi, heureusement, j'avais des amis chez moi (socialistes et front de gauche) pour avaler cette pillée! C'est fou ce qu'un "tricheur" peut faire de mal à la démocratie! Il faut agir très rapidement si on ne veut pas perdre trop de postes de députés et sénateurs... Et surtout ne pas faire comme Harlem Désir qui veut être pour la 4° fois député européen et en même temps cumuler 2 mandats électif : celui de 1° secrétaire du PS, pour lequel il est largement indemnisé et celui d'euro député!
Le changement ce ne doit pas être en 2007 mais comme le promettait François Hollande durant sa campagne!
Je ne parle pas d'un "important ministre actuel" qui aurait un compte en

LACOMBE FRANCOISE 01/07/2013 11:23

Hélàs, je suis d'accord avec ce qui est dit : Le tort de F. HOLLANDE est de continuer voire d'amplifier la politique désastreuse de N. SARKOZY, et de l'austérité. Si on veut relancer un pays, c'est par l'économie, donc de redonner du pouvoir d'achat aux classes maoyennes, ouvrières, etc . L'austérité enrichie encore plus les riches et appauvries les pauvres. Cette politique de F.HOLLANDE nous mène droit dans le gouffre. Va t-il changer, ou nous mettre droit dans les bras du FN ??? En premier combattre le FN c'est changer de politique et relancer l'économie. Quand les gens sont heureux, ils ne se réfugient pas dans l'extrême droite, le nationalisme à outrance. La période est grave, les résultats le montrent. Alors, polémiquer avec le FN sur leur cheval de bataille, qui est le racisme, c'est peine perdu. Il a semé la graine : Haine, chômage. La meilleure façon de s'en sortir c'est la création d'emplois, des vrais, et non la baisse du chômage par le biais des accords nationaux interprofessionnels (ANI), de l'argent par des augmentations significatives du SMIG et non des "saupoudrettes" qui sont reprises par une augmentation des impôts et taxes, bien supérieure, à ce qui a été donné d'une main. Ensuite, quand la haine sera retombée, parce que les gens auront retrouvé le goût de vivre, alors, là, il reste peu de choses à faire, pour combattre le FN, sur des bases saines.

DEBREGEAS J.P 18/06/2013 09:44

Eh oui,le FN progresse dans notre pays ainsi ,par conséquence ,aussi ses idées.Quelles contradictions avec la réalité politique:
Cahuzac n'a pu réaliser sa tricherie que grâce à un expert en la matière qui est lui même membre du Fhaine.
Un jeune antifasciste a été assassiné par des gens proches ou membre du service d'ordre de ce parti d'extrême droite.
Et pourtant des gens qui ne souhaitent certainement ni subir les atteintes aux libertés ni devenir encore plus esclaves du libéralisme votent pour eux .Ils en ont marre de voir la malhonnèteté des "hommes politiques".Ils souffrent des injustices (chômage,racisme,mépris,recul social,écart croissant de la différence entre les plus riches et les plus modestes ,licenciements boursiers....)
QUELLES CONTRADICTIONS!!!!!!
Le peuple a l'impression de ne pas être écouté et que les promesses électorales ne sont pas respectées.Il se sent dupé par les représentants qu'il a élus.
Le vote décevant de dimanche dernier est un vote de contestation ,mais qui risque d'avoir des conséquences bien pire que le mal actuel.Et pourtant si le FN arrive au pouvoir son programme appliqué sera une véritable catastrophe ,non seulement par son contenu ,mais aussi par son incohérence .Les conséquences seraient hyper désastreuses pour les catégories de gens les plus défavorisées ou des classes moyennes socialement.Par contre les privilégiers actuels continueraient à se gaver encore plus.
N'oublions pas notre histoire française et européenne ,avec tous ses drames que nous avons connus ,sinon nous allons à nouveau les subir.
C'est un combat ,jusqu'ici que nous avons négligé ,qu'il faut mener contre la bête immonde.Les politiques et les élus devont être proches des gens et être à leur .écoute.Les électeurs ne doivent se sentir ni oubliés ni exclus .On doit communiquer et les informer de ce que l'on fait et faire ce que l'on dit..C'est une rude tâche à mener.
Bon courage Fabien ,continue dans ce que tu fais et ne désespère pas malgré parfois les échecs.
Le travail pour les libertés ,pour la démocratie ,pour l'émancipation de l'humain est perpétuel.Certes il y a des déceptions ,mais aussi des moments de grandes joies.
Ne nous endormons pas ,ce signal d'alarme de Villeneuve /Lot ,je le souhaite ,doit nous réveiller.