Le compte est bon

Publié le par Fabien Ruet

Pour la sortie dans vos boites aux lettres du vingtième numéro du magazine municipal, Bergerac Expressions, je vous propose de retrouver la contribution des élus socialistes et apparentés.

Pour la sortie dans vos boites aux lettres du vingtième numéro du magazine municipal, Bergerac Expressions, je vous propose de retrouver la contribution des élus socialistes et apparentés.

Je vous rappelle que la dernière séance du Conseil municipal avait été consacrée aux comptes administratifs de la commune, véritable juge de paix de la santé financière de notre commune.

 

" LE COMPTE EST BON

 

L'adoption des comptes administratifs, par votre Conseil municipal, lors de notre dernière séance, a été l'occasion de démontrer la pertinence des choix financiers opérés par votre municipalité, depuis notre arrivée aux responsabilités. Dès notre élection, nous avons toujours été très clairs quant à nos intentions en matière de redressement des finances communales. Il était urgent d'agir au regard du passif impressionnant de nos prédécesseurs : perte de 700 000 euros des recettes du stationnement, passif de 600 000 euros de l'aéroport, contentieux avec des sociétés pour la construction de la station d'épuration...

 

L'opposition s’arcboute sur le retour d'un ancien maire qu'elle voudrait hors du commun. D'exceptionnel, nous n'avons mesuré que l'ampleur de son passif

 

Nous vous sommes reconnaissants des efforts consentis depuis 2009. Ce fut un choix difficile qui devait s'accompagner d'une maîtrise des budgets de fonctionnement. Avec les derniers comptes administratifs votés, les efforts des contribuables, des services municipaux et de la majorité municipale ont été déterminants. Notre autofinancement courant s'est amélioré. Notre capacité de désendettement a diminué de 10 ans. Quant à l'opposition (même si depuis 2008 elle a adopté 95 % des délibérations proposées au Conseil), refusant les évidences, elle a préféré s'enfermer dans une posture partisane et des clichés pour mieux réclamer le retour aux responsabilités d'un ancien maire dont, seul, le passif peut être qualifié d'exceptionnel. La santé financière de notre commune s'améliorant, nous maintenons le cap de nos efforts d'investissement. Nous agirons jusqu'au terme de notre mandat. Bergerac s'éveille et affronte courageusement la crise. Le développement durable, l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, l'amélioration du cadre de vie, la démocratisation de l'accès à la culture et aux sports, la valorisation du Patrimoine, les travaux dans les écoles sont au cœur de notre ambition pour Bergerac.

 

 

Les Bergeracois ont de la mémoire. Chaque jour, ils observent que leur ville se transforme et que la majorité municipale travaille pour le seul intérêt général.

 

Fabien Ruet. Pour le groupe des élus socialistes et apparentés.

Publié dans Parti Socialiste

Commenter cet article

WOLFF 05/06/2013 12:02

Et bien tant mieux...si, pour parodier un vieux jeu télé, de ces jeux pas trop stupides avant que la majorité d'entre eux ne puise son inspiration dans la télé réalité (par exemple un fameux la Tête et les Jambes où un jeune Laurent Fabius, encore chevelu se révélait être un très bon...cava-
-lier!.). Je veux parler du compte est bon tiré des Chiffres et des Lettres qu'un bachelier moyen a du mal au jour d’hui à résoudre! Il y a sans doute encore des recettes budgétaires à recouvrer, sans pour autant augmenter les impôts locaux. Un exemple à ne pas prendre: celui de François Hollande qui est, petit à petit en train de paupériser les classes moyennes et les retraités! Ah ce Gérard, va-t-u me dire, toujours en train de râler après notre bon président qui se ramolli quelque peu des promesses! Paris ne s'est pas fait en un jour! Si ma tante en avait, ce serait...Il faut laisser le temps au temps (C'est pris par un autre François, le Grand de 1981)...Avec un gouvernement fort de 39 ministres, et toute une flopée de conseillers énarques dont le dernier en date est Monsieur Vallaud, l'époux de la délicieuse Najat Vallaud Belkacem on devrait se sortir de la crise. Laquelle? Certainement pas la crise économique où les banques américaines et Sarkozy nous avait mis mais, la crise de confiance!... Depuis que je milite à gauche je discute avec les gens qui vivent autour de moi, à la campagne, avec les petits paysans, les employés, les artisans ce que tous les socialistes feraient bien de faire, car rester entre soi, pour certains entre boh-boh roses, ou entre intellos rose pâle ou cadres de l'appareil du PS aux dents longues (Je ne parle pas de toi Fabien, tu le sais bien) n'est guère propice à trouver des solutions aux problèmes même si on dispose de la boîte à outils!!!
Certes à Bergerac, du moins pour ce qui est de l'urbanisme tu appuies tes décisions sur les échanges avec les habitants des quartiers à rénover...Personnellement, si j'étais électeur à Bergerac c'est ta candidature que je soutiendrai à la Mairie, puisqu'il se murmure que Dominique Rousseau ne veut plus de cette charge.
Gérard WOLFF

Fabien Ruet 05/06/2013 20:00

Mon cher Gérard, ne t'inquiète pas, je ne doute pas que Dominique sera candidat. en tout cas, je le souhaite.