Bientôt le belvédère de Barbacane

Publié le par Fabien Ruet

Bientôt le belvédère de Barbacane

En mars dernier, j’évoquais, avec vous, l’aménagement futur d’un belvédère sur la culée de l’ancien pont, place Barbacane à Bergerac. Cette première phase de chantier, conduite par les mains expertes des agents du Centre Technique Municipal, permet d’officialiser le lancement d’un chantier emblématique de notre projet d’urbanisme Bergerac 2020. Je ne rappellerai pas que nous avons l’ambition de rapprocher les deux rives de la Dordogne et de permettre une meilleure appropriation de la rivière par les habitants de notre ville. Pour autant, nous avons tenu nos engagements et ce chantier important pour le Maire de Bergerac sera structurant pour l’amélioration du cadre de vie des Bergeracois et l’attractivité de notre territoire. Au-delà du chantier du belvédère, précisons également qu’avec notre Communauté d’Agglomération, nous avons lancé un marché public pour une mission de maitrise d'oeuvre pour l’aménagement global de la place Barbacane. En attendant la remise des offres prévue pour début juin, nous pouvons déjà nous projeter dans l’avenir de ce quartier.

 

Le chantier de la place barbacane a commencé au début de notre mandat avec le lancement volontaire d’une opération d’archéologie préventive autour des vestiges de la culée de l’ancien pont. Il était aussi important dans notre ville de restaurer notre réputation après quelques provocations parlementaires d’élus locaux sur l’archéologie préventive. Cette dernière, si elle est bien anticipée, ne doit pas être vécue comme une contrainte. Elle est une chance parce qu’elle constitue souvent une formidable opportunité pour comprendre l’histoire de notre collectivité. Ainsi, les fouilles archéologiques autour de la culée de l’ancien pont ont permis de donner les lignes directrices de l’aménagement futur de la place et du square Marcel Guichard. Il était ainsi prouvé que la culée de l’ancien pont fermait l’accès à un véritable port sur la rive gauche de Bergerac et donnait sur une rampe qui descendait vers la Dordogne. Cette dernière avait disparu dans les années 1960, ensevelie sous des mètres cubes de gravats. A l’heure de Natura 2000 et du classement UNESCO, était-il acceptable de conserver une décharge à ciel ouvert en plein centre-ville ? L’évidence venait dès lors rejoindre un projet politique.

 

Aujourd’hui, les agents techniques s’activent pour redonner naissance à l’accès de l’ancien pont de Bergerac. La culée devient le support d’un belvédère piéton et accessible aux personnes à mobilité réduite. La plus belle vue sur Bergerac sera  donnée à tous les promeneurs et sera une invitation à aller plus loin dans le projet global d’aménagement. Par le choix de matériaux naturels comme le bois, le belvédère de la culée de l’ancien pont est le premier témoignage d’une ville qui se réapproprie et respecte son milieu naturel. Avec la félibrée arrivant, voici un magnifique point de vue pour profiter de notre ville et « de la verte douceur des soirs sur la Dordogne ».

Commenter cet article

rodriguez 30/05/2013 09:25

Excellente initiative

WOLFF 30/05/2013 01:05

Excellente initiative que l’aménagement de la culée du pont coté place Barbacane et super boulot fait par les ouvriers municipaux. Comment allez- vous faire pour sortir de la rivière les matériaux divers accumulés en cet endroit? Cela ne va pas être facile tous ces gravats et la ville n'est pas équipée pour le faire cela nécessite l'intervention d'une entreprise spécialisée , ce qui risque de
coûter fort cher .Les personnes même handicapées pourront avoir accès à cette terrasse mais je ne suis pas sur qu'il y ait assez de places de parcage pour les voitures dans ce secteur.
On verra à la fin de l’opération totale...
Gérard WOLFF