Toulouse / Montauban : défendre notre idéal républicain

Publié le

le bout du tunnel

 

Tout acte raciste, toute action antisémite est une attaque contre notre République. Il est parfois bien difficile de pouvoir s’exprimer sur un drame national tel que nous venons de le vivre, en début de semaine, à Toulouse.

 

Nous avons suspendu la campagne électorale dans un souci d’apaisement du climat. Il conviendra, en son temps, de revenir sur le contexte dans lequel est intervenu ce déferlement de haine. Notre idéal républicain a besoin d’être défendu. Notre communauté nationale a besoin de se retrouver. Des soldats de la République abattus dans la rue, des jeunes enfants français sauvagement assassinés, autant de taches indélébiles à surmonter collectivement. En ces temps où les frontières entre l’antisémitisme et l’antisionisme primaire semblent conjuguer leurs pulsions maléfiques, il est indispensable de rappeler que notre pays doit rester fidèle à son idéal de fraternité et de laïcité. Que la suspension de la campagne électorale décidée par François Hollande nous permette de contribuer à l’apaisement indispensable pour affronter ces temps présents troublés. Profitons-en pour faire le point sur notre pacte républicain, sur notre volonté de vivre ensemble et sur notre communauté de vies.
 
Le racisme prend de multiples visages, l’intolérance est le réflexe des faibles. Elle reste le principal danger de nos sociétés. La montée en puissance de comportements  politiques en marge avec les fondements de notre idéal républicain constitue un symptôme inquiétant de l’état de santé de notre démocratie. La classe politique dans son ensemble doit avoir le sens des responsabilités. Il est indispensable  d’éviter, par des discours ou par des actes, tout raccourci qui permettrait seulement de penser que de possibles passerelles électoralistes ou des convergences intellectuelles peuvent exister dans les eaux brunâtres de notre système politique.

Publié dans Engagements et humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

wolff Gérard 23/03/2012 16:01


J'en ai écrit un hier mais qui n'est pas passé....De toute cette triste affaire je ne retiendrai le calme des populations, des hommes politiques, des autorités religieuses et militaires, car ce
ne fut pas comme tu l'a dit "un déferlement de haine", et nous n'avons pas à "surmonter collectivement des taches indélébiles".


Cessons d'amalgamer racisme et islamisme...Il y a des musulmans noirs et jaunes, e les nazisn'étaient pas des ultras catholiques mais des racistes (race infèrieur, voir ton dico à C. Géant.


La bonne parole c'est bien le recteur de la mosquée de LYON qui l'a eut hier lors de la cérémonie funèbre de l'enterrement d'un jeune parachutiste musulman tué par le forcené:" Nous enterrons un
soldat français assassiné par un fou"!


Ne jrttons pas trop d'huile sur le feu, ce n'est pas à nous qui croyons égaux tous les hommes, de le faire.


Gérard WOLFF.

Wolff Gérard 22/03/2012 16:28


Je ne suis pas de ceux qui jettent de l'huile sur le feu et contrairement à toi, je ne dis pas qu'il y a eu déferlement de haine. Je suis même frappé de la dignité dont on fait preuve,
nos dirigeants, le président le premier, les candidats aux présidentielles (François Hollande ayant été dans ce contexte le meilleur), la police, l'armée,les autorités religieuses et la
population.


Nous n'avons pas à "surmonter cette tache indélébile" car elle n'est pas de notre fait!


 Je tiens à souligner  ce qu'à dit ce matin le recteur de la Mosquée de Lyon lors de la cérémonie funèbre d'un jeune parachutiste " Nous enterrons un soldat français tué
par un fou".


Cette triste affaire malheureuse qui a pris une dimension nationale  est l'oeuvre d'un jeune perdu entre le chômage des cités et  le recrutement fait en prison ou dans la rue
par un très faible nombre de musulmans intégristes "assassins".


Certes le racisme est aussi source d'intégrisme mais pas seulement, sinon de quel intégrisme religieux se prévalaient les nazis des années 30 et 40? C'étaient de bons catholiques et les
atrocités qu'ils faisaient subir aux juifs, arabes, homosexuels ne furent jamais dénoncés par Pie XII!...?


Quoi qu'il en soit, il faudra toujours veiller dans notre pays à apprendre à tous les enfants le respect de l'autre, de la couleur de sa peau, de sa religion, de son physique, de la façon
dont il est habillé,etc.


Gérard WOLFF