Priorité à la jeunesse

Publié le

streetdance.jpg

 

Nous poursuivons dans l’analyse du budget 2012 de notre ville de Bergerac. La semaine dernière, nous définissions une priorité purement budgétaire : l’investissement pour préparer l’avenir de notre territoire, soutenir l’emploi et l’activité économique, dans un contexte global de désengagement de l’Etat. Ces choix techniques sont destinés à nous permettre de concrétiser la promesse d’un vivre ensemble harmonieux.

 

Aujourd’hui nous précisons encore notre propos. Le budget 2012 s’adresse en priorité à la jeunesse, comme une prémonition du discours de François Hollande, au Bourget, dimanche dernier, pour qui il est nécessaire de « faire tout pour que la jeunesse réussisse, non pas pour elle-même, non pas parce qu’elle serait une catégorie, non pas parce que je voudrais la flatter, mais parce que c’est ce qui permet à ceux qui sont parents, grands-parents, de retrouver eux-mêmes espoir dans l’avenir, fierté dans la réussite ».

 

Le skate park pour une cohabitation paisible

 

Dominique Rousseau nous a tous mobilisé, au sein de son équipe municipale, pour que la jeunesse de notre ville puisse y trouver sa place. Cette priorité n’est pas le fruit d’un angélisme ou d’une démagogie particulière mais seulement l’expression d’une évidence selon laquelle une ville qui croit en son avenir doit faire confiance à sa jeunesse et lui donner les moyens d’avoir le droit à un futur. Alors bien entendu, le budget 2012 prévoit la réalisation d’un skate park « en dur », dans le prolongement de la promenade Pierre Loti, à proximité du complexe sportif du barrage.

 

Il serait caricatural de limiter ce projet à une seule concession à la société des loisirs. Aujourd’hui, la pratique du skate notamment est intimement liée à la culture urbaine. De nombreux conflits d’usage se sont développés faute d’un espace adapté. Il convenait donc de répondre à une attente des jeunes et des habitants du centre-ville pour que chacun trouve sa place. C’est un exemple concret d’un vivre ensemble harmonieux.

 

La lecture publique

 

La priorité à la jeunesse c’est aussi notre projet de lecture publique. Il est trop facile de vouloir focaliser le débat sur un lieu, encore faut-il avoir le courage de rapprocher la lecture publique des jeunes qui en sont le plus éloignés. C’est à ce prix que nous gagnerons la bataille de l’égalité des chances. « Lecture pour tous » est un projet qui permettra de mettre en réseau la médiathèque avec des points de lecture publique au cœur des maisons de quartier. Dès 2012, ce budget permettra de le concrétiser dans le quartier nord, tandis que des premières évolutions structurelles se feront ressentir à Bellegarde.

 

L’école, notre belle priorité républicaine

 

Le groupe scolaire du Bout des Vergnes sera le chantier du mandat. Nous en avons déjà beaucoup parlé et nous ne manquerons pas d’en suivre le chantier. Mais sur ce point aussi, parce que nous considérons que l’Ecole est la clé de voute d’un projet politique qui donne la priorité à la jeunesse, nous ne concentrons pas nos efforts financiers sur le seul chantier de ce nouveau bâtiment. Nous poursuivrons l’informatisation des écoles, l’aménagement de la cour de Jean Moulin pour la rendre plus harmonieuse avec son quartier, la rénovation de l’école Edmond Rostand au cœur du nouveau Naillac et plus de 150.000 euros de travaux d’entretien et de maintenance dans l’ensemble des écoles de la ville.

 

Le budget 2012 est un choix pour l’avenir, pour que notre ville dispose d’atouts et puisse affronter la crise de manière à en sortir plus forte qu’elle n’y est entrée. Laissons à Victor Hugo les derniers mots de cette chronique : « La jeunesse est le sourire de l'avenir devant un inconnu qui est lui-même. »

 

Publié dans Engagements et humeurs

Commenter cet article