Pierre LOTI, à l'honneur de nos journées du patrimoine

Publié le

 jdp_2012_40x60.jpg

Les journées européennes du patrimoine auront lieu à Bergerac, les 15 et 16 septembre prochains. Elles auront pour thème les patrimoines cachés. Cette année, nous avons choisi de mettre Pierre Loti à l'honneur, pour nous accompagner tout au long de ces deux journées de partage et de découvertes.

 

Pourquoi Pierre Loti ? Il n'est pas forcément nécessaire de répondre à cette question d'un point de vue utilitariste. Il est permis parfois de conjuguer plaisir et objectif politique de démocratisation de la lecture publique. Je dois vous faire une confidence. C'est en lisant Fantômes d'Orient à l'ombre de la mosquée de Soliman le Magnifique, à Istanbul, que m'est venu l'idée de vouloir susciter l'envie de partager cette plume si attachante. En l'occurrence, Bergerac a la chance d'avoir une promenade qui porte le nom du célèbre écrivain charentais. Alors que le Conseil de quartier du centre ville venait de livrer un fascicule pour découvrir la diversité architecturale de la promenade Pierre Loti, une conjonction des possibles s'imposait à mon esprit. Prisée des promeneurs et de générations de Bergeracois, cette promenade offrait un magnifique écrin naturel à l'installation d'un projet de lecture publique autour des différents ouvrages de Pierre Loti. Plus de sept stations seront aménagées de manière définitive pour susciter la curiosité littéraire du passant par l'implantation d'extraits de ses principaux ouvrages autour d'aménagements paysagers ou artistiques symboliques. L'idée est de susciter la curiosité du promeneur et de susciter l'envie de lire.

 

Une escapade litteraire. Chaque extrémité de la promenade sera dotée d'un totem présentant la vie et l'oeuvre de Pierre Loti en général. Des poissons métalliques inviteront le visiteur à commencer l'escapade littéraire. Depuis le sport nautique, une première station est consacrée au voyage sur l'île de Pâques où pour l'occasion un belvédère permet de découvrir une miniature des statuts emblématiques de ce voyage de l'extrême. Place ensuite à l'évocation de la pureté de l'amitié avec Mon frêre Yves. Alors que nous nous approchons d'une belle maison néo basque, Ramuncho y trouve un cadre idéal. Tandis que nous continuons notre promenade, l'enfilade de candélabres se transforme en mats de bateaux pour traiter de la passion de la mer et de Pécheurs d'Islande. L'attention du visiteur sera attirée par un collage de matière pour s'arrêter un instant sur le roman d'un spahi. Alors que nous nous approchons d'un bel acacia taillé, le service municipal des espaces verts nous propose un clin d'oeil aux jardins japonais pour la découverte de Madame Chrysanthème. Place à la magie retrouvée d'Istanbul autour d'un banc pour deviner les yeux d'Aziyade. Et comme un saisissant résumé de l'oeuvre une potiche se dresse sur la promenade : « Le bonheur est une potiche posée sur le nez d'un mandarin ». Alors pourquoi ne pas partager ce bonheur ensemble. Je vous attendrai sur la promenade, samedi vers 16 h 30.

 

Pour le reste, rassurez-vous, vous pouvez passer toute la journée de samedi et de dimanche à profiter des nombreuses visites-guidées gratuites proposées dans toute la ville. Voici le programme.

 

 

Samedi 15 septembre  

Site naturel de Pombonne 

Découverte des serres et de l'exceptionnelle collection de plantes tropicales au travers d'un circuit initiatique.

Départ de visites - guidées de 30min aux serres avec présentation des collections d'orchidées puis  visite libre d'une partie du site de Pombonne (circuit proposé par Patrick Clavelier).
Départ des visites aux serres à 10h – 11h – 14h – 15h
Réservation à la mairie*.

Promenade Pierre Loti

Organisation de deux visites – guidées par le Conseil de Quartier

Découverte de l'habitat et architecture par le conseil de quartier .

A la fin des visites présentation par Fabien Ruet de la promenade Pierre Loti et de son nouvel agencement.
Visites à 15h et 17h - Réservation à la mairie*

 

Place Barbacane - "Bergerac de Port en Port" - 14h00

Visite guidée organisée par L'office de Tourisme Bergerac Pourpre (durée 1h30)

L’histoire de Bergerac est indissociable de l’histoire de ses ports. Chacun est spécifique et vous livrera ses secrets. Une heure et demi de promenade guidée et richement commentée par une guide conférencière. Parcours d’environ 2 km sans aucune difficulté.
Inscription gratuite mais obligatoire à l’Office de Tourisme, 97 rue Neuve d’Argenson - Bergerac - 05 53 57 03 11

 

Place du feu - 18h

Présentation du label Ville d'Art et d'Histoire et conclusion de la journée.

L'assiette Pierre Loti

Les restaurateurs* de la place du Feu, vous proposeront de découvrir, à la carte, une assiette spéciale  "Journées du patrimoine", midi et soir. (le soir à partir de 19h30)

* Aux cèpes enchantés 05 53 58 05 04 / Une cuillère pour maman 05 53 27 29 83 / Restaurant Euskadi 09 81 300 230 / Villa Laetitia 05 53 61 00 12

* Aux cèpes enchantés, Une cuillère pour maman, Euskadi, Villa Laetitia

Musée du Tabac

Découverte du musée du Tabac : La nouvelle configuration, les collections, l'auditorium : projection vidéo .

Exposition : A la découverte de plantes

Visite libre

La nuit... la ville...Patrimoines cachés

Deux visites-guidées (20h30 et 21h30) avec Mme Sylvie Carpentier

Par le biais d'un circuit court, à la lampe torche, afin de découvrir les traces du Caudeau dans le centre historique, des anciens moulins, d'architecture particulière ....

Durée 45 min - les visiteurs doivent prévoir leur lampe personnelle

Réservation à la mairie

Dimanche 16 septembre

Promenade Pierre Loti

  • A 10h30 – 14h30 – 16h00 : visites guidées de la promenade Pierre Loti proposée par le Conseil de Quartier.
    L'histoire du quartier et des personnages sera révélée....

  • De nombreuse animations 

Tout au long de la journée :  quizz, rollers, danses folkloriques avec les Abeilles bergeracoises, expositions, jeux, buvettes.

Sur les deux journées...

Entrée gratuite dans les Musées : Musée de la Batellerie, Musée du Tabac, Musée Costi

Horaires :

  • Samedi 10h à 12h / 14h à 22h pour Musées Costi, Musée du Vin et de la Batellerie - 14h à 23h pour le Musée du Tabac

  • Dimanche : 14h30 - 18h30 pour tous

Commenter cet article

gérard WOLFF 14/09/2012 02:21


Bien, je suis réac parce que je n'aime pas Julien Viaud! C'est possible... C'est vrai qu'il a, en 1891, piqué le poste d'académicien à un pauvre petit romancier qui s'appelait tout
simplement Emile Zola, celui de Germinal, de la Terre, du Ventre de Paris, de Nana, des romans sociaux décrivant parfaitement les transformations économiques et sociales de la fin du XIX° siècle,
le Zola de "j'accuse" défendant Dreyffus( un officier traîné en justice car il était juif...) bref un écrivain de 2° zone mais que mon père me fit lire en même temps que Steinbeck, cet
écrivain yankee qui décrivit rudement bien la crise de 1929 aux USA.  Je trouve cet écrivain "exotique" sans grand intérêt car je n'ai appris à lire assez jeune dans un foyer modeste où
Raimbaud, Verlaine, Molière, La Fontaine,  Bl. Cendras, Zola, Camus, Maurois, Gide et Monterlant (et oui, mon frère!) et quelques autres, bref  que des "petits auteurs" nous comblaient
de joie mon père et moi.Je repète quand même que ton initiative est excellente! Sans rancune ami Fabien!


G. Wolff


PS: Je ne vois pas en quoi la seule épouse de Loti, Jeanne Amèlie Franc de Ferrière, d'origine bordelaise est liée à Bergerac et comment Mounet Sully dont le château fut transformé en
hôtel où j'eus le plaisir de passer une nuit mémorable en hiver 1976, puis en boîte de nuit et que Bergerac semble avoir oublié (collection Mounet Sully au Château de
Monbazillac!) a pu être lié à Julien Viaud. 

gérard WOLFF 13/09/2012 16:19


En voila une idée quelle est bonne mais personnellement je n'aurais jamais choisi d'honorer Pierre Loti qui n'a strictement rien à voir avec Bergerac si ce n'est qu'une promenade sur les
bords de la Dordogne porte son auguste nom! Mais, si je crois bien, tu aime cet auteur qui est en fait qu'un officier de la Marine Française qui a profité de ses nombreux voyages au frais de la
République pour pondre des tas de bouquins dont certains sont pas trop mauvais (cela lui a valu d'entrer à l'académie Française assez jeune), mais dont d'autre ont une inspiration des plus
obscures... "Mon frère Yves"... était-il son frère? la belle "Haziyadé" rencontrée à Constantinople et  qu'il recherche à nouveau dans "Le fantôme d'orient" était -elle une femme? Et on
sait bien que "Ramuntcho" était un de ses fils, Raymond Gainza.


Mais l'idée est excellente et heureusement qu'on a pas tous les mêmes gouts littèraires sinon la vie serait bien triste...Aussi triste que le choix de Harlem Désir comme futur 1°
secrétaire du PS, lui qui disait qu'il n'était pas fait pour la politique et qui sera sans doute aucun le beni oui oui de notre 1° Ministre. 


G. WOLFF

13/09/2012 20:13



Pour tes arguments sur mon frêre Yves, tu es aussi réac que ceux qui n'étaient pas favorable à son entrée à l'Académie...


 


Quant au lien avec Bergerac, tu as oublié sa femme, ses relations avec Samuel Pozzi et Mounet Sully...