Musée du tabac et place du...feu.

Publié le

musée tabac porte

 

Un grand quotidien régional évoquait hier dans son édition bergeracoise la multiplication des restaurants le long de la rue de l'ancien Pont et place du Feu, au cœur du centre historique de notre ville. Sans pouvoir établir un lien de cause à effet direct, force est de constater que la revitalisation de cet îlot impulsée par la municipalité contribue à rendre plus attractive cette partie légèrement excentrée du vieux Bergerac. Entre la refondation du musée d'intérêt national du Tabac et la rénovation spectaculaire de la rue du Port, notre équipe municipale s'efforce de rénover un quartier important pour les bergeracois et délaissé pendant de trop nombreuses années. Il est encore la nécessaire de faire respecter à chacun l'usage de l'espace public afin que la viabilité économique de certaines activités soit conciliable avec le respect du patrimoine, du cadre de vie des riverains et la nécessaire harmonie des lieux.

 

Notre réflexion sur le rôle à attribuer à la place du feu, inscrite dans notre schéma directeur d'urbanisme, est étroitement liée à la transformation du Musée du Tabac. Dans le cadre de notre candidature au label Ville d'Art et d'Histoire ( Lire aussi : Bergerac et le label « ville d'art et d'histoire »), nous avons souhaité engager la modernisation de cet établissement en accompagnant physiquement l'évolution de sa programmation scientifique en musée des civilisations ( Lire aussi : Lancement du musée des civilisations ). L'anthropologie du tabac devient le fil conducteur pour découvrir le monde et le comprendre. La réflexion muséographique s'est doublée d'un aménagement du bâtiment destiné à ouvrir le musée sur l'espace public. Il était physiquement nécessaire de vaincre la barrière psychologique que peut constituer l'entrée dans un musée. Dès 2009, une nouvelle entrée et un nouvel accueil ont été actés. La fête du patrimoine 2010 consacrait la place du feu, en lieu et place de la rue de l'ancien pont, comme nouvelle entrée. Une grille contemporaine et la livraison d'une nouvelle salle d'exposition ont complété le dispositif cette année, alors que nous y célébrions le 30ème anniversaire de la radio locale Bergerac 95. Avec l'aménagement de vitrines extérieures qui donnent sur la place, nous avons poursuivi dans cet objectif d'ouvrir le musée afin de gagner en transparence sur les collections suivant le concept architectural du "dedans dehors" suscitant la curiosité du promeneur.

 

Avec de nouveaux travaux qui y commencent ce mois-ci, un amphithéâtre audiovisuel complétera l'aménagement du rez-de-chaussée de notre prestigieux établissement. (Lire aussi : un amphithéâtre pour le musée du Tabac) Configuré suivant les standards de la muséographie européenne contemporaine, il se prêtera plus facilement à l'accueil des groupes, des scolaires et à l'organisation de colloques. Avec une moyenne haute de 10.000 visiteurs par an, le nouveau musée doit générer une dynamique plus importante dans les années à venir. Pour les restaurateurs et autres commerçants, c'est un lieu de passage obligé autour de la maison Peyrarède, un des plus beaux monuments de notre ville. Cette dernière bénéficie actuellement d'une nouvelle phase de travaux extérieurs dans le cadre du plan lumière. Reste à cohabiter avec les restaurateurs et permettre à l'espace public d'être toujours accessible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article