Les Bergeracois n’oublient pas les travailleurs indochinois

Publié le

 

expo-indo-2.jpeg

 

C’est un sujet qui touche encore profondément le cœur des Bergeracois. Plus de 70 ans après l’enrôlement forcé de travailleurs indochinois sur les sites de la SNPE (Société Nationale des Poudres et Explosifs), près de 80 personnes sont venues assister ce soir à la conférence donnée par le journaliste Pierre Daum, parmi lesquels plusieurs enfants de ceux que l’on appelait les annamites. L’auteur d’Immigrés Forcés, les travailleurs indochinois en France 1939-1952, est à l’origine de l’exposition en place à la médiathèque de Bergerac jusqu’au 21 avril.

 

Ce soir, il est revenu en profondeur sur l’histoire de ces travailleurs indochinois qui ont fait partie du quotidien des Bergeracois, depuis leur engagement à leur rapatriement chaotique en passant par leur conditions de transport, d’accueil, de travail, de vie. 20 000 travailleurs forcés, 250 usines, plus de 1000 morts des suites de malnutrition, quelques uns restés en France après que tous les autres soient repartis et de nombreux tabous. Si peu d’anciens travailleurs ont partagés leur histoire avec leur famille, certains d’entre eux se sont confiés à Pierre Daum, qui entre voyage au Vietnam et recherche assidues en France a su reconstituer la mémoire ne serais-ce que partielle d’une lourde page de l’histoire colonialiste.

 

 

expo indo

 

Exposition "Les travailleurs indochinois de la deuxième guerre mondiale" jusqu’au 21 avril à la médiathèque de Bergerac

 

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article