Le succés du Skate Park de Bergerac

Publié le

skate-park.jpg

 

Je ne surprendrai personne en avouant que je ne suis pas un utilisateur du Skate-Park. Pour autant, il convient de souligner l’exemplarité de la gestion de ce dossier municipal et le succès qu’il rencontre depuis son ouverture à l’occasion des dernières vacances de la Toussaint. Le complexe du Barrage s’impose déjà à Bergerac comme un site incontournable pour l’accueil de divers clubs sportifs du Bergeracois comme le Bergerac Foot, le Stella, l’US la CATTE, l’association des Papillons blancs, la section Tennis de Bergerac, sans oublier les cours d’Education Physique et Sportive du collège Jacques Prévert. Afin d’apporter une réponse aux besoins de nombreux jeunes Bergeracois qui pratiquaient le skate et sur proposition du Conseil municipal des jeunes, nous avions décidé la création d’un skate-parc à proximité du terrain synthétique, de l’aire de pique-nique et de la coulée verte du Caudeau. Avec la promenade du barrage et la promenade Pierre Loti, il était ainsi très facile de s’y rendre.

 

Le succès du Skate-Park s’explique aussi par l’effort de concertation qui a été mené, pour répondre à la fois aux attentes des futurs usagers comme pour éviter les conflits d’usages. Pour des raisons de nuisance sonore, mais aussi de pérennité dans le temps face aux intempéries, nous avons fait le choix de fabriquer des modules de skate-parc en béton. Ce dernier a une surface d’environ 550 mètres carrés. Il est doté d’une plate-forme centrale de quatre branches en face à face et d’une courbe entre les branches.

 

Cette disposition permet une certaine mixité des usages. Je m’explique au regard de ce que j’en ai compris. L’aménagement à première vue permet évidemment la pratique du skate pour les initiés. Mais il s’adresse également aux débutants, grâce à la mise en place de différentes zones, avec un grand choix de modules qui tient compte des différents niveaux de maîtrise. C’est à ce stade que le choix de modules s’est avéré déterminant et que la consultation des jeunes s’est avérée indispensable pour une enveloppe totale du projet qui a été de 200 000 € TTC (frais de maîtrise d’œuvre compris).

Publié dans Déplacements urbains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article