Le renouveau de Bellegarde

Publié le

centre-ville

 

Lundi soir, à l'occasion du dernier conseil communautaire, l'avenir de l'espace Bellegarde en centre ville de Bergerac a été évoqué, à l'occasion du vote du premier budget. En retenant le projet de transfert de la ludothèque sur l’espace Bellegarde, ce premier budget de la communauté d’agglomération permet déjà d’engager une étude approfondie sur un projet structurant autour de la requalification de cet espace stratégique non seulement pour le centre-ville de Bergerac et l’agglomération mais aussi et surtout pour la démocratisation de l’accès à la culture. Le transfert de la ludothèque à l’espace Bellegarde répond à une commande politique à laquelle nous assignons trois ambitions :

  • un projet qui permet d’engager la requalification de l’espace Bellegarde en pôle culturel de centre-ville,

  • une ludothèque qui doit être un atout stratégique pour vaincre les résistances psychologiques à entrer dans un lieu culturel,

  • un projet qui contribue à redynamiser globalement le centre-ville de Bergerac.

Avant de décliner ces trois axes de notre commande politique, il n’est pas inutile de rappeler ce qu’est une ludothèque, tant le concept n’est pas toujours connu du grand public.


La ludothèque est un espace de jeu pour tous ! Il y a comme un défi intellectuel à proclamer ce droit au jeu dans une société à ce point touchée par la crise. Maisla Ludothèque est un espace culturel contemporain où l’on donne à jouer (+ de 800 jeux et jouets). C’est un lieu d’échanges, de rencontres, de convivialité qui allie détente et découvertes. Les enfants y sont accueillis avec leurs parents. Cet espace propose, à tous, le jeu sur place, des animations ponctuelles autour du jeu, le prêt de jeux, de jouets, de malles thématiques

 

Un projet utile à la requalification de l’espace Bellegarde.Comme le souhaite l’équipe municipale de Bergerac, ce transfert de la ludothèque donne encore plus de force au projet de reconfiguration de l’espace Bellegarde en centre-ville de Bergerac. Nous devons inverser les termes de la problématique qui a prévalu lors de la construction même de cet immeuble. Nous devons en finir avec cette logique qui voulait considérer le bâtiment comme un seul parking au sommet duquel se trouveraient, presque accessoirement, une crèche et une bibliothèque. Le nouveau Bellegarde doit devenir un pôle culturel de centre-ville qui offre la possibilité d'un stationnement facile. Pour marquer ce changement de philosophie, nous avons fait l'acquisition des anciens locaux commerciaux occupés par une banque, au rez-de-chaussée du bâtiment.

 

Un pôle culturel ouvert sur la ville. Comme pour l'ensemble de nos lieux culturels, nous considérons qu'il faut faire évoluer ces bâtiments vers plus d'accessibilité. Il faut vaincre la résistance psychologique qui consiste à ne pas forcément se sentir à sa place dans une bibliothèque ou dans un musée. Grâce au transfert de la ludothèque, le rez-de-chaussée de Bellegarde se découvrira une vocation d’ouverture et de plus grande accessibilité sur la ville. De par son approche ludique autour du monde du jeu, la ludothèque permet de vaincre plus facilement ces résistances psychologiques. Y compris, pour la médiathèque, il deviendra possible d’accueillir les publics dès ce niveau de rez-de-chaussée, en permettant des liens plus étroits entre les deux structures. A terme, le déménagement du centre de soin au dernier niveau permettrait via un nouvel ascenseur privatif et panoramique de relier cet espace du rez-de-chaussée ouvert sur la ville et la rue à un nouvel agencement complet du quatrième niveau dédié sur plus de 2.000 m2 à la lecture publique. Le ré-aménagement global du site imposera également de reprendre complètement les façades pour que le bâtiment marque sa vocation culturelle.

 

L’attractivité par le service.Mais la ludothèque en Centre-ville permettra également de s’inscrire dans un projet plus global de redynamisation de ce secteur géographique et stratégique, à l’échelle de la commune comme de l’agglomération. L’attractivité d’un centre-ville se mesure non seulement à la qualité de ses aménagements urbains mais aussi à la diversité de l’offre de services qui peut y être proposée. Aujourd’hui, dans des conditions provisoires, dans un local peu identifié et en marge des grandes dynamiques urbaines, la ludothèque a reçu tout de même près de 5.000 personnes dont près de la moitié d’enfants. Les adhérents viennent encore majoritairement de Bergerac. En proposant ce nouveau type de service, dans des locaux adaptés et accessibles, en plein cœur de ville, c’est une nouvelle fonction que remplit le centre pour y passer un bon moment en famille. Les horaires d’ouverture le samedi après-midi sont un atout à valoriser et à mettre en lien avec les actions de dynamique commerciale qui peuvent être proposées sur le secteur.

 

Comme vous pouvez donc le constater, le transfert de la ludothèque à Bellegarde s’inscrit dans une dynamique de projet structurant pour le cœur de notre agglomération et où la dynamique culturelle devient un vecteur de développement pour l’ensemble de notre bassin de vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rolande 10/04/2013 17:00


Bravo, on avance .....