La nouvelle place Doublet inaugurée

Publié le

nouvelle-place-Doublet.jpg

 

Samedi dernier, le Maire et le Conseil municipal ont inauguré, en face de l'Hôtel de Ville, la nouvelle Place Doublet et la rue Albéric Cailloux. C'est une étape intermédiaire dans la reconquête durable de notre vieille-ville pour permettre aux Bergeracois de retrouver le plaisir de déambuler dans le vieux Bergerac. Ce n'est qu'une étape puisqu'après la rue du port, la rue Gaudra et cette rue Albéric Cailloux, le chantier continuera dès septembre avec la rue des Fontaines.

 

Le respect des engagements électoraux. Lors d'une précédente chronique ( Lire par ailleurs De l'esplanade à la place Doublet ), nous parlions de la nécessité d'humaniser la Place Doublet. Nous sommes très attachés à favoriser l'aménagement d'espaces publics qui permettent une appropriation de l'espace par les riverains et les visiteurs de passage. A ce titre, dans notre programme électoral, nous avions parlé d'établir les termes d'un « contrat d'urbanité » entre Bergerac et les Bergeracois pour une meilleure qualité de vie. Nous prenions l'engagement de « valoriser les places de Bergerac par des espaces piétons et de rencontre ». Pour réussir cet engagement sur la Place Doublet, nous avons fait le pari de faire de la rue Albéric Cailloux une pénétrante par l’Est dans la vieille Ville. Il fallait donc nécessairement créer un espace de convivialité et de curiosité sur la Place Doublet.

 

Une place comme curiosité urbaine. Nous avons choisi de corriger l’agencement exclusivement minéral de l’esplanade devant l'Hôtel de Ville. Il y avait une absence d’aménagements susceptibles de favoriser la convivialité. Il fallait agrémenter la place pour susciter l’envie des Bergeracois et des touristes. Pour s’approprier les lieux, il faut générer des dynamiques d'utilisation. Le maire, lors de l'inauguration à parler de lien intergénérationel. C'est la mission de la valorisation du patrimoine. L'aménagement de la Place doublet est indissociable de l'installation du Bureau Information Jeunesse, le BIJ. Des portes métalliques ont été installées en façade pour marquer le lieu de manière contemporaine et faire le lien avec la Place. Rendons hommage à la qualité du savoir-faire des employés municipaux qui ont réalisé ces portes en accord avec l'architecte des bâtiments de France. Je salue aussi tous les grincheux qui n'ont pas manqué d'ironiser sur le bien fondé de ce type d'installation.

Pour comprendre qu’il est agréable d’entrer dans le vieux Bergerac par cette rue et redynamiser ainsi notre Vieux Bergerac, nous avons voulu un aménagement urbain qui permette de s'approprier le lieu et d'en faire une entrée patrimoniale du vieux Bergerac. C’est un fil d’eau ponctué de jets qui anime la place et attire déjà la curiosité du piéton venu de la Rue Neuve d’Argenson ou de la rue Junien Rabier. Les enfants y découvrent un nouveau terrain de jeux. Enfin, nous avons ponctué la place de mobiliers contemporains de type poufs autour d’une végétalisation en harmonie avec les lieux. Ces mobiliers, fabriqués en Aquitaine, sont une exclusivité bergeracoise.

 

Samedi, cette place vivait déjà comme le signe que l'aménagement était nécessaire. Maintenant, il nous faut continuer le chantier de requalification de notre centre historique et permettre la livraison d'une nouvelle rue piétonne directement accessible depuis la place Doublet et la rue Albéric Cailloux : la rue des Fontaines.

Publié dans Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

wolff 27/05/2012 20:44


Cette place est bel et bien une réussite de l'équipe municipale des élus qui ont décidé cet aménagement urbain et de l'équipe des employés municipaux qui ont réalisé "une petite merveille" avec
ces portes métalliques.Une véritable oeuvre d'art de COSTA, l'artiste qui travailla l'été dernier à des panneaux sur le pont de Saint Capraise avec des élèves de CAP chaudronnerie du Lycée de
l'Alba et qui va exposer au château de Monbazillac dés juillet 2012, par exemple aurait parachevé la symbolique rouge et noire de l'espace Doublet... Cela change de le seconde statue de Cyrano
qui ressemble à s'y méprendre à un soldat Starlux de mon enfance ( ou à Francis Lalanne mal dégrossi!) et qui coùta fort cher à l'ancienne municipalité. Encore une fois châpeau !...


G WOLFF.