La barre commerciale de Naillac

Publié le

  naillac 2

 

La mutation du quartier de Naillac implique de nombreuses réunions de concertation. Depuis cette année, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la mutation de cette zone pour en faire le quartier du 21ème siècle à Bergerac. Nous nous dégageons progressivement des seuls enjeux liés à l'Agence Nationale de Renouvellement Urbain pour entrer dans des questions pures d'urbanisme. Nous en parlons régulièrement dans le blog-notes. Comme annoncé à l'occasion de notre Conseil municipal de novembre dernier, l'objet principal de nos préoccupations est désormais focalisé sur la problématique de la barre commerciale. A la demande du Maire, nous avons rencontré les commerçants et propriétaires occupants hier soir pour évoquer le devenir de l'opération. Il faut avancer collectivement dans un esprit de dialogue et dans le souci de préserver l'activité économique pour la période transitoire à venir.

 

L'enjeu économique de la barre commerciale. La question est simple : comment diluer le coût des acquisitions voir des expropriations liées à la démolition de la barre commerciale sans porter atteinte à l’activité économique ? On doit d’abord s’appuyer sur les atouts du projet. Nous sommes sur une zone géographique de première importance future charnière entre le Centre-ville et les quartiers résidentiels du sud de l'agglomération. Des nouvelles infrastructures routières y voient le jour qui répondent au cahier des charges plus global d'un écoquartier. La diversité fonctionnelle garantira une vitalité du nouveau quartier avec de nouvelles activités qui s’implantent sur le quartier (le pôle Emploi, le logement social, l’accession à la propriété, les commerces, le pôle Petite Enfance, la ludothèque, la halle de marché et la maison de quartier). L’énumération est utile parce qu’à partir de cette multiplicité de sites, il y aura nécessairement une multiplicité d’acteurs. L’idée est donc de faire appel à un aménageur pour diluer la charge financière qui est liée à la seule barre commerciale.

 

Vers la concession. Nous souhaitons nous orienter vers une opération de concession d’aménagement, objet de la réunion d'information d'hier soir. Cette concession aura aussi pour mission de coordonner l’ensemble des différents acteurs pour éviter une anarchie urbanistique. C’est pour cela que nous avons fait appel à une assistance à maîtrise d’ouvrage, qui nous permet de caler l’ensemble des prescriptions architecturales, environnementales et sociales du quartier. Ce projet colle aux recommandations de l’Agenda 21. Nous devons déboucher sur une programmation cohérente de l’ensemble des opérations de constructions nouvelles à mener sur le quartier, dans le cadre d’un équilibre financier, pour optimiser la participation de la commune et de la communauté de communes. L'objet de notre réunion de concertation était donc le point de départ d'une démarche collective de plus long terme pour tenir compte des enjeux de chacun.

 

Rappelons que cette assistance à maîtrise d’ouvrage devra nous proposer une procédure adaptée pour que nous puissions engager la concession d’aménagement tout en restant directifs dans la conduite de l’opération. Le groupement qui a été retenu est à la fois un cabinet d’avocats du droit de l’urbanisme et du droit public pour déterminer la procédure juridique la plus adaptée, un cabinet de comptabilité et de fiscalité de l’aménagement, pour pouvoir anticiper sur les mutations des droits, et un cabinet d’architectes paysagers, pour calculer les possibles notamment en matière de règles urbanistiques à imposer.

Publié dans Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article