L'espace François Mitterrand inauguré

Publié le

auditorium

 

C'est en présence de Gilbert Mitterrand, Président de la Communauté d'agglomération du Libournais et de la fondation France Libertés, que Dominique Rousseau a procédé, hier, à l'inauguration de l'auditorium. Il portera le nom de l'ancien Président de la République Française (1981-1995), au coeur de la rive gauche. Rappelons que cet équipement fut le produit du premier bras de fer entre notre majorité municipale en 2008 et la nouvelle opposition qui y préférait une salle polyvalente. La déconcentration culturelle était pour nous une priorité pour permettre de placer l'égalité des chances au coeur d'un quartier en rénovation urbaine. Quelques années après, nous pouvons constater à quel point cette salle de spectacle et de création remplit ses objectifs. Elle est très prisée du public et des associations culturelles prouvant que l'auditorium répondait au besoin d'une ville de notre importance. Nous avons donc répondu à un de nos engagements de programme (page 7 pour être précis) qui stipulait que nous aménagerions "une salle de taille moyenne à vocation culturelle, pour répondre aux besoins des scolaires et des publics initiés : musique, théâtre, danse..."

 

C'est donc non sans émotion, que Gilbert Mitterrand a remercié le Conseil Municipal d'avoir adopté à l'unanimité cette dénomination pou un lieu à vocation culturelle, comme un saisissant résumé de l'un des traits de l'action politique de son père à la tête de l'Etat. Il était aussi important de rappeler que la présence d'hier de très nombreux Bergeracois ne devait pas être placé sous le signe de la nostalgie. L'évocation de l'action de celui qui fut candidat unique de la gauche en 1965 face au général de Gaulle et qui fut le Président des grandes avancées sociales, territoriales et culturelles des années 1980 nous offre un formidable message d'espoir pour préparer l'avenir. C'est en restant fidèle à un projet humaniste de progrès  et dans le souci du rassemblement qu'il est possible de gagner et de faire avancée notre pays. Que le contraste est saisissant avec l'actuelle Présidence.

 

Gilbert Mitterrand concluait son intervention en nous invitant à réfléchir sur les dernières lignes de l'ouvrage de son père Mémoires interrompues : "Bien sûr, je reste lucide. Je suis conscient des rapports de forces - et j'ai dit jadis que la droite était politiquement majoritaire dans ce pays... Il y a en effet des moments, des circonstances où il faut élargir son assise en passant de nécessaires accords d'états-majors. Mais tout cela ne se fait qu'après une stratégie de gauche a été dessinée, une dynamique impulsée. Il ne faut donc pas changer de cap : le rassemblement à gauche de toute la gauche."


 

IMG 1226

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article