Et voici le SCOT Bergeracois

Publié le

 dordogne

 

Lundi dernier, le Conseil d'Agglomération s'est réuni en séance plénière avec un ordre du jour qui pourrait laisser dubitatif. Je vous le livre brutalement : nous devions prendre connaissance du Projet d'aménagement de Développement Durables du Schéma de Cohérence Territoriale Bergeracois,... ou pour faire plus simple (je plaisante) le PADD du SCOT. Avez-vous tout compris ? Pour essayer de faire simple, disons que le SCOT a été mis en place à l'échelle du grand bergeracois pour mieux construire l'avenir de notre territoire et afin de mieux raisonner à l'échelle de notre bassin de vie.

 

Le SCOT est un document de planification pour bâtir un projet de territoire cohérent. Il permet ainsi de se projeter sur les 10 à 20 prochaines années en se fixant des objectifs réalistes d'aménagement et d'urbanisme. Je ne peux m'empêcher de souligner le changement qui a été accompli depuis 5 ans en matière de gouvernance de nos territoires à l'échelle du Bergeracois. Les élus locaux travaillent ensemble, s'écoutent et se respectent. La Communauté d'Agglomération s'est mise en place et fait déjà figure de locomotive. Le SCOT aura pour mission de traduire notre projet politique en termes d'objectifs d'aménagement. Il s'imposera à l'ensemble des documents d'Urbanisme. Il assurera de la cohérence en matière de politiques d'habitat, de déplacements, d'équipements commerciaux, d'environnement...

 

Le SCOT est aussi un atout considérable pour mieux asseoir la politique de dynamisation de Bergerac que nous nous efforçons d'impulser depuis 5 ans. Il affirme la vocation centrale du Pôle Urbain de Bergerac , constitué de notre ville et de celles de Creysse, de Prigonrieux et de Saint Laurent des Vignes. Il en est fini de la concurrence entre nos territoires. Nous travaillons ensemble pour l'intérêt général de notre bassin de vie. C'est ainsi que nous nous assignons comme objectifs de conforter et dynamiser nos secteurs économiques (industries et agriculture) et touristiques, de développer une offre de formation professionnelle et universitaire, d'attirer des cadres et des jeunes, de rendre notre territoire plus accessible. C'est dans ces perspectives que le pôle urbain de Bergerac doit jouer une rôle moteur et assumer ses fonctions de centralité.

 

Je ne doute pas que nous aurons, dans les mois qui viennent du concret à apporter à ces orientations. Comme conseiller d'agglomération délégué aux questions relatives au SCOT, ... à suivre.

Publié dans Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article