En direct du quartier des Rives de l'Avenir ( Rive gauche / Ouest)

Publié le

Trex couleur copie

 

Les réunions de quartier se succèdent cette semaine à un rythme soutenu et prennent de plus en plus de temps. Le Maire de Bergerac affectionne particulièrement ces moments d’échanges, parfois musclés mais toujours dans la bonne humeur, avec les habitants. Certaines répliques et argumentaires sont bien rôdés mais traduisent surtout des aspirations communes des bergeracois dans leurs quartiers respectifs. Il en est ainsi de l’enjeu de la sécurité, des bonnes relations de voisinage. Ces réunions nous démontrent les difficultés au quotidien de vivre ensemble. Nous prenons chaque jour un peu plus conscience des conséquences négatives sur le civisme de l’individualisme triomphant exacerbé par la vie en pavillon. A l’inverse, le quartier des rives de l’avenir, au cœur duquel se trouve le projet en devenir du nouveau Naillac, propose une alternative urbaine pour recréer du lien social au milieu d’une vaste cité dortoir. C’était aussi l’occasion pour le maire de rappeler que depuis la dernière réunion, il a tenu parole.

 

Confirmation de la nécessité du pari urbain du nouveau Naillac. Nous en parlons souvent dans le cadre du blog-notes. La démolition de l’ancienne cité de Naillac nous permet de projeter une extension du centre-ville au cœur de la rive gauche de Bergerac, presque exclusivement pavillonnaire. Avec près de 8.000 habitants, cette partie de la ville pourrait prétendre au rang des plus grandes communes du Département. Il est vital pour notre schéma directeur d’urbanisme de pouvoir nous appuyer sur les possibilités foncières héritées des démolitions permises par l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain. Ainsi nous proposons un nouveau quartier qui respecte les critères de construction et d’habitabilité du 21èmesiècle pour proposer différentes fonctions qui profiteront à l’ensemble des habitants de l’agglomération. Nous avons déjà réussi le pari de la décentralisation culturelle sur Naillac avec la création de l’auditorium et le transfert de l’école de musique. D’ici la fin de l’année, le chantier du pôle emploi de l’agglomération Bergeracoise sera lancé sur le quartier. De même, nous choisirons un délégataire pour mener l’aménagement du site dans son ensemble et le renouveau des commerces sur le site Dès l’année prochaine, la communauté d’agglomération y posera la première pierre de son pôle petite enfance qui regroupera la création d’une nouvelle crèche, de la ludothèque et des services administratifs s'y rapportant. Les habitants ont pu voir que les engagements étaient tenus et que nous avançons dans le sens de l’intérêt général.

 

Parole tenue. La confiance en politique est difficile à instaurer. Elle tient pour une bonne part à la reconnaissance de la continuité de l’action, à la qualité de l’écoute et de l’échange proposés aux habitants. Comme pour le quartier de Naillac, le Maire a rendu compte d’avancées significatives quant aux inquiétudes des habitants. En l’occurrence, les problèmes de la sécurité routière et de la vitesse excessive des automobilistes nous imposent de trouver des solutions durables. Vous vous souvenez sans doute de la problématique de la rue du Tounet et de la rue du Combal. C’est dans ce quartier et sur ces bases que nous avançons afin de réduire au maximum les espaces de roulement destinés aux automobiles, créer des chicanes qui imposent de réduire sa vitesse. Nous ne pouvons pas implanter des dos-d’ânes dans les quartiers trop résidentiels en raison des problèmes de nuisances sonores. Mais en moins d’un an, nous avons tenu nos engagements et les riverains sont unanimes pour reconnaître les progrès enregistrés.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article