De la proximité à la Catte

Publié le

visite la catte 2

 

Le nouveau la Catte devient une sorte de carrefour du Quartier Nord dans son ensemble, des rives du Caudeau aux limites nord de notre ville. Nous avons souhaité jouer de cette topographie centrale du quartier pour structurer la reconfiguration de la Catte dans le cadre du programme de l'Agence Nationale de Renouvellement Urbain. Dominique Rousseau a souhaité que nous établissions les conditions d'un dialogue permanent avec les habitants. Nous l'avons fait encore, il y a quelques jours en faisant une visite commentée des nouveaux aménagements pour réfléchir sur l'évolution du projet. Afin de se mettre au diapason de nos orientations en faveur d'un urbanisme durable, nous y  maîtrisons l'étalement urbain, par le choix pour des logements intermédiaires moins consommateurs d'espace que la maison individuelle. Des réserves foncières de 15.000 m2 sont intégrées au projet et permettent de ne pas hypothéquer l'avenir. Demain, elles permettront des programmes d'accession à la propriété. Nous avons pu nous rendre compte de la qualité des dernières livraisons de logements sur lesquelles nous reviendrons dans le blog-notes.


La Maison de quartier est un équipement, d'une superficie d'environ 350 m². Elle accueille déjà l'équipe du centre social, les services de la PMI. Une nouvelle tranche de travaux est actuellement menée avec la livraison d'une salle multifonction pouvant recevoir des associations. Elle sera équipée d'une cuisine pédagogique, d'une salle multimédia, d'un espace jeunes, d'un relais de médiathèque où la Bibliothèque départementale de prêt pourrait favoriser l'accès à la culture (prêts d'ouvrages littéraires, CD, DVD …) Nous avons pu nous rendre compte des proportions de la future place qui sera aménagée en esplanade afin de desservir l'Epace René Coicaud pour créer une véritable agora de quartier. Nous pourrons y agir par une politique de déconcentration des manifestations culturelles et associatives de plein air. Un emplacement commercial y sera réservé.

 

En revenant vers les abords de l'école S. Lacore, nous avons évoqué la question de l'aménagement de ses accès. L'idée est de tourner l'école vers son quartier et en sécuriser l'accès. Elle débouchera sur le mail paysager des érables. Des solutions de stationnements à proximité seront créées. L'ancienne école de Caville fera  quant à elle l'objet de travaux pour améliorer ses accès et ouvrir cet espace sur le quartier. Déjà, la nouvelle rue Jean Zay permet de relier le stade de football au quartier de Beauplan. L'impasse urbaine n'est plus qu'un lointain souvenir.  Précisons que le programme d'aménagement valorise ce terrain de football par la création d'un parking visiteurs et d'aires de rencontres aménagées pour accueillir les spectateurs les jours de match.

Publié dans Urbanisme

Commenter cet article