Créer de nouveaux emplois à Bergerac

Publié le

incendie.jpg 

 

La Communauté d'Agglomération Bergeracoise est en place. Les réunions de travail se multiplient et chacun apprend à se connaître. En quelques semaines, le défi a été relevé et notre bassin de vie dispose désormais d'un Établissement Public de Coopération Intercommunal performant. Il doit être surtout capable de répondre à l'urgence économique et sociale du territoire. Établissement public, il est bon de le rappeler, indique qu'il ne s'agit pas d'une collectivité locale mais bien d'un instrument au service des 27 communes regroupées et des élus qui s'y rapportent. A l'occasion de notre Conseil communautaire d'hier soir, deux dossiers adoptés permettent d'illustrer cette capacité nouvelle de réactivité face à l'urgence économique et de répondre aux exigences du développement pour créer de l'emploi.

 

Renouveau pour l'Est industriel de Bergerac. L'incendie de l'entreprise Bouchillou Alkya est encore dans de nombreux esprits. La catastrophe évitée de justesse, la mobilisation des services de secours et municipaux pour faire face à l'évènement ont démontré notre savoir-faire et nos capacités de réaction. Il reste aujourd'hui la question de l'urgence sociale pour sauvegarder les emplois de l'entreprise dévastée et lui permettre de reprendre rapidement son activité économique de production. En effet, le déménagement prévu sur le site de la SNPE devait se dérouler en deux temps. La partie production de peinture était prévue plus tardivement. Dans le cadre de sa compétence en faveur du développement économique, la Communauté d'agglomération a donc été sollicitée pour essayer de favoriser une reprise rapide de l'activité pour une entreprise privée de stocks et d'un outil de production. Pour ce faire, nous avons décidé hier soir de faire l'acquisition et l'aménagement des anciens bâtiments d' « Interspray », situés à proximité de la zone du libraire, sur la commune de Creysse. Nous pourrons renforcer notre pôle industriel à l'est de Bergerac, autour de la zone de Campréal. Cette acquisition permet de développer un projet d'intérêt économique pour favoriser l'accueil d'entreprises. Il permettra, dans l'urgence, de ré-héberger Bouchillou Alkya pour ce redémarrage rapide de son activité. Grâce à cette acquisition immobilière, nous disposerons de près de 20.000 m2 à valoriser comme extension de la zone industrielle bergeracoise. Coup double pour la Communauté d'Agglomération.

 

10 nouveaux emplois aux Sardines. Il s'agit assurément de notre principale préoccupation : l'emploi. Le bassin de vie du Bergeracois est touché de plein fouet depuis plus de 15 ans par le démantèlement du tissus militaro-industriel. La Communauté d'Agglomération doit s'imposer comme un instrument efficace au service du développement économique afin de créer de bonnes conditions pour des emplois dont nous avons tellement besoin. L'urgence est telle qu'un seul chiffre peut permettre de nous faire comprendre la portée de l'enjeu : Bergerac a le même PIB / habitant que l'ancien bassin minier de Lens, dans le Nord Pas de Calais. Comme pour le dossier précédent , il est important, dans une stratégie industrielle bien pensée, de disposer de zones d'activités qui favorisent rapidement l'installation d'entreprises. Ne nous leurrons plus, les entrepreneurs ont besoin de terrains viabilisés, bien identifiés et facilement accessibles pour développer leurs activités. Beaucoup de collectivités sont en concurrence sur ce secteur et la Communauté d'Agglomération doit faire la différence. A ce titre, hier soir, nous avons décidé de la commercialisation d'un terrain sur la zone d'activités économiques des Sardines auprès de la SCI du Chiron. Cette implantation permettra de créer 10 emplois sur Bergerac pour une société qui se développe et dont le siège est à Marmande.

Publié dans Engagements et humeurs

Commenter cet article