C'était en 2012 : la ville pour tous

Publié le

L'urbanisme ne se limite pas à la seule application des documents réglementaires. Ce domaine d'actions permet également de s'engager dans des opérations d'aménagement ambitieuses et utiles pour l'amélioration du cadre de vie des Bergeracois. Pour le troisième volet de cette rétrospective 2012, je vous propose de revenir sur la création de deux nouvelles rues grâce à l'opération de renouvellement urbain au Nord et au Sud de Bergerac. Il sera également question du nouveau pont entre Saint Laurent des Vignes et Prigonrieux, synonyme d'avancement du contournement de Bergerac, des réponses à apporter dans les rues où la vitesse est devenue un problème et de la transfiguration de la Place Doublet. 

 

  • La nouvelle Rue Rudolf Noureev.

Inauguration rue Rodolf Noureev

Il s'agit d'une rue aménagée en zone 30 où la priorité est donnée aux déplacements doux. Elle est desservie par la ligne principale du réseau de transports urbains. Elle relie le boulevard de Monbazillac au boulevard du Maréchal Leclerc et longe le groupe scolaire Edmond Rostand. Ses trottoirs sont revêtus des petits pavés de grès, marque de notre projet d'urbanisme. Parce que nous avons voulu que cette rue desserve le pôle culturel de la Madeleine avec l'auditorium et l'école de musique, nous avons souhaité rendre hommage à celui qui avait choisi la liberté au service de l'exigence de la perfection artistique. Noureev restera certainement comme le plus grand danseur contemporain. C'est tout un symbole que nous souhaitions pour ce nouveau quartier. Déjà, cette nouvelle rue est le cadre privilégié des promenades des habitants. Pour l'anecdote, le jour-même de l'inauguration de la semaine dernière, des habitants m'ont demandé l'implantation de bancs supplémentaires. Enfin, soulignons le geste très élégant de Dominique Rousseau, notre maire, qui a demandé à René Grenier, ancien conseiller municipal et surnommé le maire du Faubourg, de venir dévoiler la plaque.

 

  • Une allée Jean Zay

Rue Jean Zay

Quel était le point commun entre la promotion 2012-2013 de l'Ecole Nationale d'Administration (E.N.A.) et le nouveau quartier de la Catte à Bergerac ? L'une et l'autre ont choisi en 2012 de mettre à l'honneur Jean Zay. Cette figure de la République porte le nom de la nouvelle promotion de la grande école française. Plus modestement, mais avec beaucoup de fierté pour ce qui nous concerne, il prête son nom à une nouvelle rue qui relie l'ancienne cité de la Catte au chemin de Beauplan et au chemin de Rosette. C'était pour notre municipalité l'occasion d'affirmer la présence républicaine dans tous les quartiers de la ville.  Jean Zay restera une grande figure de cette troisième République, du Parti Radical et du Front Populaire. A 32 ans, il devient ministre de l'éducation nationale dans le gouvernement du Front Populaire de 1936, conduit par Léon Blum. D'origine juive et franc-maçon, Jean Zay ne pouvait que concentrer sur sa personne les haines barbares de l'extrême droite française. Assassiné par la milice, près de 70 ans après ce crime odieux, il était temps que Bergerac rende hommage à cette grande figure de la République.

 

  • Le pont des Nébouts.

Pont Ouest de Bergerac

Depuis le 7 juillet dernier, la rocade ouest de Bergerac a connu un étape décisive avec l'ouverture à la circulation d'un tronçon de près de 2 kilomètres qui permet de relier la route de Bordeaux à la route de Prigonrieux, en franchissant la Dordogne. Ce nouveau tronçon a été inauguré par Bernard Cazeau, Président du Conseil général et Sénateur de la Dordogne, en présence de très nombreux élus locaux et de Bergeracois impatients de découvrir et de profiter de ce nouvel aménagement.Le pont des « Nébouts » est un ouvrage d'art exceptionnel, conçu de manière à avoir aucune pile qui repose dans le lit mineur de la Dordogne. Le pont est un ouvrage mixte d'une longueur totale de 206 m avec une charpente métallique. Un segment de la voie verte / voie bleue le long de la Dordognetraverse ce pont via un cheminement piéton et cyclable en site propre. Un belvédère permet de découvrir la biodiversité environnante. D'un coût de 8,7 millions d'euros, le pont s'inscrit dans un investissement global de 15 millions pour le tronçon concerné.


  • Le roman de la rue du Combal.

Rue du Combal

La rue du Combal, au débouché du giratoire des sardines était une rue paisible de la rive gauche de Bergerac, au sud de l’agglomération. Suite à l'ouverture d'une surface commerciale de renom, un giratoire avait été aménagé sur la rocade sud dont l’une des branches débouchait sur une vaste zone pavillonnaire desservie par les rues du Combal, Bertrand de Born et Sail d'Escola. Faute d'un accord des différents riverains quant à l'ouverture d'une voie du quartier à la rocade, le maire avait pris la décision courageuse de fermer l'accès de ce giratoire à la zone de lotissement afin d’engager au plus vite des travaux complémentaire pour garantir la sécurité des riverains.Aux côtés des habitants, nous avons fait le choix de structures lourdes de sécurité tous les 150 mètres. Nous avons ainsi instauré une zone 30 pour répondre à l’enjeu de sécurité routière. Il était indispensable de dissuader le trafic automobile de transit. Nous avons des zones de circulation alternée et des zones dotées de coussins berlinois. Le niveau de contraintes est tel qu'il est difficile de considérer la rue du Combal comme un itinéraire à privilégier pour emprunter la rocade.

 

  • La place Doublet transfigurée.

Place Doublet

Il était temps d'humaniser la Place Doublet.Nous sommes très attachés à favoriser l'aménagement d'espaces publics qui permettent une appropriation de l'espace par les riverains et les visiteurs de passage. Pour réussir cet engagement sur la Place Doublet, nous avons fait le pari de faire de la rue Albéric Cailloux une pénétrante par l’Est dans la vieille Ville. Il fallait donc nécessairement créer un espace de convivialité et de curiosité sur la Place Doublet.Nous avons choisi de corriger l’agencement exclusivement minéral de l’esplanade devant l'Hôtel de Ville. Il y avait une absence d’aménagements susceptibles de favoriser la convivialité. Il fallait agrémenter la place pour susciter l’envie des Bergeracois et des touristes. L'aménagement de la Place doublet est indissociable de l'installation du Bureau Information Jeunesse, le BIJ. Des portes métalliques ont été installées en façade pour marquer le lieu de manière contemporaine et faire le lien avec la Place. C’est un fil d’eau ponctué de jets qui anime la place et attire la curiosité du piéton venu de la Rue Neuve d’Argenson ou de la rue Junien Rabier. Les enfants y découvrent un nouveau terrain de jeux. Enfin, nous avons ponctué la place de mobiliers contemporains de type poufs autour d’une végétalisation en harmonie avec les lieux. Ces mobiliers, fabriqués en Aquitaine, sont une exclusivité bergeracoise.

 

  • La résidentialisation de la rue du Tounet.

travaux voirie clairat

Le lancement du chantier de la rue du Tounet aura été une opération d'ampleur sur la rive gauche de Bergerac. Cette traversante Est-Ouest est une parallèle à la déviation sud de notre agglomération. Elle relie la route de Bordeaux à celle de Marmande. Elle fait l'objet d'une opération sans précédent de résidentialisation des axes de circulation de notre commune. Son aménagement s'est imposé comme une priorité suite aux grandes évolutions urbaines de notre ville, ces trente dernières années. La rue du Tounet était devenue, au fil du temps, un axe de délestage de la rocade. Un trafic disproportionné et non canalisé s'est développé le long de cet axe, engendrant des problèmes de vitesse et d'insécurité routière, le tout au milieu de paisibles zones pavillonnaires.Longue de plus d'1,4 km, la rue du Tounet fait  l'objet d'un aménagement complet afin de la résidentialiser et limiter son trafic à un simple cabotage entre quartiers. Un premier tiers de la rue fut aménagé en 2012, avant les tranches suivantes en 2013 et 2014. Des trottoirs, des pistes cyclables en site propres, des chicanes et deux plateaux surélevés ont été créés.

Publié dans Déplacements urbains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article