Attirer de nouveaux habitants à Bergerac

Publié le

port 1

 

Après la cérémonie des vœux à la population pendant laquelle le Maire s’est efforcé d’exposer sa vision du développement de Bergerac et a exprimé sa volonté d'améliorer les conditions de vie de tous les habitants, ses adjoints se prêtent depuis samedi dernier à un exercice original. Nous présentons notre feuille de route 2013 à la presse, de façon à exposer nos projets concrets pour l’exercice dont nous avons déjà voté le budget. C’est en compagnie de Dominique Rousseau, et de Pascal Lecomte, Adjointe à la Culture, que nous avons lancé cette série de points presse. Nous étions tous les trois, samedi matin, dans un café de la rue des Fontaines comme un trait d'union entre l'action déjà menée et à venir. Il m’était donc demandé de présenter les projets 2013, au titre de l’Urbanisme, du Logement, des Déplacements, du Patrimoine et des cimetières, domaines dont j'assume le suivi pour le compte du Maire de Bergerac. Un petit regret cette année, je ne parlerai pas des Transports Urbains, désormais compétence exclusive de la Communauté d’agglomération mais dont je suis fier que nous ayons réussi à instaurer le Versement Transport, ramener l’équilibre des comptes et lancer le service du Transport à la Demande. Aujourd’hui, je préciserai, devant vous, notre projet de redynamisation du Centre-ville de Bergerac.

 

L'urbanisme, une politique transversale. Lorsque le Maire a souhaité que je m’intéresse à ces différents domaines de délégations, il souhaitait que nous mettions en place une politique plus transversale qui permette réellement de se doter d’une politique d’urbanisme. Il ne s'agissait plus de se contenter d’être exclusivement sur le domaine de la prospective ou sur celui du règlement. Après des années d'inertie municipale en la matière, il était urgent de rentrer dans l'opérationnel pour être capable de concrétiser notre projet de développement contenu dans notre programme électoral : réveiller la belle endormie. Ainsi, par exemple, le chantier important de la rue de la Résistance ne doit jamais être dissocié d’un programme politique plus ambitieux que nous mettons en place à l’échelle du Centre-ville pour favoriser sa redynamisation. Lecteurs familiers du blog-notes, vous êtes habitués de ces notions et de ces perspectives. C’est moins le cas pour le grand public et c’est donc tout l’enjeu de le faire partager et connaître à travers le point presse que nous avons organisé. En 2013, notre politique s’efforcera de concrétiser des projets destinés à attirer une nouvelle catégorie de population en centre-ville.

 

Attirer de nouveaux bergeracois.  La mixité sociale doit fonctionner à double-sens. Il y a naturellement la nécessité de garantir à chacun un logement décent et offrir des perspectives pour un projet de vie. C'est notre mission première que nous mettons en oeuvre via notre politique de logement social.Mais pour le Centre-ville, il est indispensable d’attirer de nouvelles catégories sociales de Bergeracois : les jeunes ménages et les séniors dynamiques. Les premiers souhaitent faire une première acquisition immobilière qui soit plus en phase avec leur mode de vie urbain. Les séniors dynamiques souhaitent se débarrasser de la contrainte de l’entretien de leur pavillon en périphérie, des longues heures à s'occuper du jardin. Ils veulent se rapprocher du Centre-ville et de ses services. Ils ne veulent plus vivre leurs déplacements au quotidien comme une contrainte. Ils en ont assez de devoir prendre la voiture pour aller chercher le pain ou acheter le journal. Se rapprocher du Centre-ville, c'est aussi le désir de pouvoir prendre son temps et de se promener.

 

Proposer de nouveaux produits immobiliers. Cette double attente est une réelle chance pour le développement de notre ville. Encore faut-il disposer des produits immobiliers capables de pouvoir les séduire. Après les années de défiscalisations immobilières encouragées par nos prédécesseurs à la périphérie de la ville, le Centre-ville de Bergerac s'est désertifié avec plus de 300 logements vacants. Les nombreuses études que nous avons menées ces dernières années nous permettent de mieux définir les produits immobiliers attendus par ces nouvelles catégories de Bergeracois que nous souhaitons attirer. Qu’il s’agisse de nos jeunes primo- accédants ou de nos séniors dynamiques, les uns comme les autres sont à la recherche de grands appartements avec balcons et d'un box de stationnement.

 

C'est vers ce type de produits immobiliers que nous mobilisons aussi notre énergie afin de redynamiser durablement le Centre-ville. Il était important de faire comprendre que l'urbanisme ne se résume pas qu'à la mise en oeuvre de simples outils de planification. L'aménagement urbain et la politique du logement en sont deux composantes structurantes, sur lesquelles nous nous efforçons d'agir.

Publié dans Urbanisme

Commenter cet article

Michel 07/08/2013 13:15

Bonjour,
Très interessante idée et approche.
Une dynamique de centre ville passant aussi par celle du commerce , comment envisagez vous la redynamisation des commerces , selon quels critères , avec quel accompagnent pour les commerces existants ou futurs , pour quelles cibles prioritaires d'habitants (ou non) , dans quels secteurs de commerce ....
Merci beaucoup pour votre réponse et vos éclaircissements .
Michel

Jonathan 30/01/2013 11:33


Très intéressant votre idée de faire revenir les primo-accédants et les séniors dans le centre ville. Mais la problématique est toujours la même, beaucoup de biens sont abandonnés, insalubres ou
manquant d'ascenseur dans le centre ville. De plus les prix sont exhorbitants au regard d'une commune comme Bergerac. Les séniors souhaitent également une terrasse et pas obligatoirement d'un
balcon car souvent trop petits pour pouvoir y installer quoi que ce soit. Vous avez beaucoup de travail sur ce sujet mais merci de vous en préoccuper.


Merci pour votre blog.