84.000 euros pour Beauplan

Publié le

 L-eco-cite-de-Beauplan-sort-de-terre.jpg

 

A l’occasion de notre dernier Conseil municipal, la Ville de Bergerac a sollicité la Communauté d’Agglomération Bergeracoise pour le versement d’une subvention exceptionnelle au titre du Fonds de Concours pour le Logement. Ce dernier doit être mis en place par notre nouvel établissement public de coopération intercommunal. La création de la toute première éco-cité sur Bergerac est actuellement menée par Périgordia Habitat, en lieu et place de l’ancienne cité. Cette opération permettra de livrer 31 logements en Bâtiments Basses Consommations, pour un coût global de 4,3 millions d’euros. Je vous rappelle que nous assumons ce choix politique en faveur de la très haute performance énergétique afin de garantir des loyers maîtrisés et modérés notamment en matière de charges de fonctionnement. En s’emparant de la compétence du logement sociale, la Communauté d’Agglomération Bergeracoise aura la mission de pouvoir accompagner ce type de projet technologiquement novateur, urbanistiquement adapté à la topographie de notre ville et socialement indispensable pour un projet harmonieux de vivre ensemble.

 

Un projet qui avance bien. Comme vous pouvez vous en rendre compte par cette photographie prise hier, le chantier avance très bien puisque le gros oeuvre est quasiment terminé. Il l'est intégralement pour les maisons de ville et à 80 % pour les petits collectifs. Le travail sur les charpentes a commencé et nous pouvons raisonnablement espérer une livraison pour le début de l'année prochaine. Sachez qu'il reste actuellement une trentaine de familles à reloger et pour lesquelles nous nous sommes efforcés d'apporter des réponses. Ce mois-ci, l'aire de jeux devrait refaire son apparition. Elle avait été supprimée provisoirement en raison des contraintes de sécurité et de chantier.

 

Une volonté collective et politique. Le projet d’écocité est devenu réalité par la volonté conjointe du bailleur social, Perigordia Habitat, et des collectivités locales : Conseil général, Conseil régional et bien entendu Ville de Bergerac. Nous n’avons pas ménagé notre peine au regard de la situation d’abandon politique dans laquelle nous avions retrouvé ce dossier en 2008. Le choix d’urbanisme et architectural pour une éco-cité a été une volonté politique acceptée par Périgordia Habitat. Mais ce choix a naturellement un coût important à assumer, tant du point de vue financier qu'en raison des choix à opérer en matière d’aménagements urbains. Il ne suffit pas de proclamer la notion d'éco-cité, il faut encore sortir de la déclaration d'intention et faire en sorte que le développement durable préside au choix de la place à laisser à la voiture, aux connexions avec les réseaux de transports urbains, à la possibilité pour chacun de pouvoir disposer d'un morceau de jardin. Je suis très reconnaissant à Didier Griffoul, l'architecte, d'avoir su répondre à la commande conjointe du bailleur et de la municipalité de Dominique Rousseau pour nous proposer une nouvelle catégorie d'habitations : les logements intermédiaires, ré-écriture contemporaine de la maison de ville ou de l'échoppe.

 

Parce que la Ville de Bergerac apporte déjà une subvention de 216.000 euros, et au regard du caractère exceptionnel de l'opération, nous avons obtenu du Conseil municipal l'autorisation pour le Maire de Bergerac de solliciter la Communauté d'Agglomération pour l'attribution d'une subvention minimale de 84.000 euros au titre du Fonds de Concours en faveur du Logement Social que nous mettons en place.

Publié dans Logement

Commenter cet article