12. Au delà d'1 million d'euros : la taxe Fouquet's

Publié le

  DSCF5905

 

Bergerac avec François Hollande, le comité local officiel de campagne, s'est réuni vendredi dernier pour sa troisième réunion hebdomadaire consécutive. Participation encore en hausse, signe que la campagne mobilise. La réunion du jour était consacrée à la réforme fiscale, le fondement d'une politique de justice sociale. Bien entendu, nous n'allions pas manquer de revenir sur la proposition phare du début de la semaine formulée par notre candidat, à l'occasion d'une émission de télévision.

 

Au delà d'un million d'euros, les revenus seront taxés à 75 %. Force est de constater que la proposition d'imposer la bande du Fouquet's apparaît comme une mesure indispensable de moralisation de notre système économique. Les études d'opinion, avec toutes les réserves qu'on peut exprimer, semblent nous donner raison. 61 % des sondés approuvent la mesure de taxation à 75 %. Il était alors frappant de constater à quelle vitesse le Président sortant s'est débarrassé de son image de Président du peuple pour voler au secours des plus riches. A ce titre la droite se recompose assez vite dans sa défense du pouvoir de l'argent insolent. Même François Bayrou y allait de son couplet pour dénoncer la mesure socialiste.

 

C'est pourtant de la bouche de l'économiste Thomas Piketty qu'est venue la meilleure définition de la mesure : « on peut être un chef d'entreprise compétent et gagner moins d'un million d'euros par an ». Après l'annonce de l'augmentation de 34 % des salaires des patrons du CAC 40, notre proposition est un préalable indispensable pour faire comprendre que nous voulons plus de justice sociale. Rappelons enfin que le taux de l'imposition aux Etats Unis, jusqu'à Ronald Reagan, était supérieur à 80 %. A ce titre, le Président sortant en reste toujours aux discours, tandis qu'avec François Hollande, le changement c'est maintenant. Retour sur les propositions fiscales du candidat.

La dernière mesure annoncée

>> Au-delà d'un million d'euros, l'argent gagné sera imposé à 75% (taux dit marginal);

>> 3000 à 3500 foyers fiscaux seraient concernés;

>> C’est une mesure « de moralisation, la crise appelant des mesures exceptionnelles : dans une période très difficile, des signaux doivent être envoyés » (François Hollande). 

>> « Cette mesure n’est pas faite pour créer je ne sais quelle spoliation ou pour stigmatiser je ne sais quelle fortune. C’est un signe qui est envoyé à celles et ceux qui occupent par leur position sociale une responsabilité : celle d’entraîner les autres » (François Hollande).


Les propositions fiscales de François Hollande


Il s’agira  de rétablir la justice fiscale, et d’imposer tant le capital (stock) que les revenus du capital (le flux généré par le capital) :

  • l'impôt sur le capital: c'est le rétablissement des droits sur les très grandes successions et sur l'ISF.

  • l'impôt sur les revenus du capital: c'est le rétablissement du même taux qu'il s'agisse d'un revenu du travail ou du capital, sachant qu'aujourd'hui, les revenus du capital échappent à l'impôt sur le revenu classique grâce au Prélèvement libératoire qui les taxe qu'à hauteur de 21%.

  • La contribution de chacun sera rendue plus équitable par une grande réforme permettant la fusion à terme de l’impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d’un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR). Une part de cet impôt sera affectée aux organismes de sécurité sociale. Les revenus du capital seront imposés comme ceux du travail.

  • Je ferai contribuer les plus fortunés des Français à l’effort national en créant une tranche supplémentaire de 45 % pour les revenus supérieurs à 150 000 euros par part. En outre, nul ne pourra plus tirer avantage des « niches fiscales » au-delà d’une somme de 10 000 euros de diminution d’impôt par an;

  • Je reviendrai sur les allégements de l’impôt sur la fortune institués en 2011 par la droite, en relevant les taux d’imposition des plus gros patrimoines. L’abattement sur les successions sera ramené à 100 000 euros par enfant et l’exonération en faveur des conjoints survivants sera conservée. Je renforcerai les moyens de lutter contre la fraude fiscale.

DSCF5904

Publié dans Présidentielles 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article