Agglo : l'avenir du train entre Bergerac et Bordeaux

Publié le par Fabien Ruet

Agglo : l'avenir du train entre Bergerac et Bordeaux

L'attractivité de notre territoire, qu'il s'agisse de notre stratégie de développement économique ou de diversification touristique de notre économie, se jouera sur notre capacité à mettre notre agglomération en réseau avec la métropole régionale. Les grands enjeux de la connexion à la Ligne Grande Vitesse (LGV) méritent d'être appréhendés avec sérieux. Si, aujourd'hui, nous jouissons d'infrastructures routières ayant largement contribué à nous désenclaver et à désengorger le coeur de notre agglomération du trafic de transit, il était nécessaire d'anticiper sur un positionnement stratégique et réaliste du Bergeracois dans le paysage du réseau ferré aquitain. En la matière, le Maire de Bergerac a eu le nez creux en souhaitant la connexion la plus rapide à Bordeaux pour rallier notre ville à Paris en trois heures.

 

Avec le Conseil régional et le Département, le Maire de Bergerac a sollicité Réseau Ferré de France pour identifier les scenarii d'évolution de notre système ferroviaire pour répondre au mieux à l'objectif de relier Bordeaux en 1 heure et Paris en trois heures. Naturellement, l'étude s'efforce de réfléchir sur des améliorations notables des 61 km de ligne entre Libourne et Bergerac où il existe seulement 5 zones d'évitement, c'est à dire là où peuvent se croiser les trains. Il faut aujourd'hui 1 h 24 en moyenne pour rejoindre Bordeaux et 5 h 05 pour Paris. L'étude dont la livraison est prévue pour début 2014 devra nous proposer des scénarii d'améliorations réalistes financièrement de la voie afin de se rapprocher de cette barre symbolique de l'heure entre Bergerac et la LGV.

 

Par ailleurs, aujourd'hui, l'étude doit prendre en considération la possibilité d'intégrer des trains drapeaux entre Bergerac et Bordeaux, c'est à dire des trains supplémentaires à des horaires stratégiques en liaison quasi directe avec Bordeaux pour gagner quelques précieuses minutes. L'agglomération, de son côté, donnera tout son sens au Pôle Intermodal des Transports que nous avons aménagé à l'entrée de la gare de Bergerac, en s'efforçant de connecter les différentes communes de notre agglomération. C'est toute la mission du Plan Global des Déplacements que nous avions imaginé avec la Ville et que nous transformerons en Plans des Déplacements Urbains au sein de notre futur Plan Local d'Urbanisme Intercommunal, conforme aux orientations stratégiques en matière de déplacements de notre SCOT.

 

C'est dans cette perspective globale de réflexion sur nos déplacements et sur la question de notre lien avec Bordeaux que s'est inscrite l'étude menée entre l'agglomération et Réseau Ferré de France. Notre Conseil communautaire l'a validé à l'unanimité. Attendons les résultats avec impatience pour le début de l'année prochaine.

 

Crédits photo : By Jibi44 - via Wikimedia Commons

Publié dans Déplacements urbains

Commenter cet article

WOLFF 28/09/2013 17:39

Je vois dans Sud Ouset de ce jour, que la communauté d'agglo a encore un de ces projets "bizarre"... Je veux parler de la probable réalisation d'une piste d'athlétisme à Picquecailloux...
Vers 2003/2004, j'avais, en tant qu'inspecteur JS, subit la préssion du président du comité départemental de ce sport et je n'y était pas favorable (piste en tartan, donc port de chaussures à pointes obligatoire, éloignement des collèges et lyées de ce lieu (qui payera les transports en commun des éléves?...). Deux réunions eurent lieu avec l'ancien maire et il fut décidé d'abandonner un projet trop coûteux. Il y a une TBelle piste à Pèrigueux et des pratiquants de haut niveau, une super piste à Päu, plusieurs à Bordeaux, Toulouse... Pourquoi gaspiller tant d'argent?...
Quand je pense que le synthétique de Bergerac foot avit fait couer tant d'encre pour un investissement de 900.000€!
G. Wolff

WOLFF 27/09/2013 10:05

Compte - tenu de la vétustée des voies férrées et, parfois de l'anciennetée du materiel roulant (loco et wagons), il faudra jouer sérré avec la SNCF et Réseau Férré de France.
Hier soir sur A un reportage montrait bien tout cela.
G. WOLFF