Les dessous du parking souterrain de Bergerac

Publié le par Fabien Ruet

Les dessous du parking souterrain de Bergerac

Le maire de Bergerac nous le dit et nous le répète : on manquait de places de stationnements à Bergerac : "Notre ville avait besoin de ce parking souterrain". Oui mais voilà, les chiffres de la fréquentation sont têtus et de l'aveu-même de la SAGS : « la fréquentation de ce parc est faible ». Doux euphémisme pour ne pas dire qu'il ne sert à rien. Observons le nombre d'entrées horaires.

 

Evolution entrées horaires Parking souterrain des Carmes

Année

Nombre entrées

Evolution / n-1

/ République

2013

12170

-

15,2

2014

11182

-8,00%

16

2015

10072

-10,00%

17,6

2016

9374

-6,90%

19,6

 

Depuis 2013, le parking souterrain des Carmes enregistre une baisse globale de 23% de sa fréquentation horaire. La désaffection de ce parking souterrain est telle que l'écart de fréquentation avec la place de la République en surface ne cesse de s'accroitre. Si en 2013, pour une entrée dans le parking souterrain on enregistrait 15,2 entrées en moyenne sur la place de la République, en 2016 ce rapport est de 1 à 19,6. Le délégataire avoue lui même que son ouvrage est délaissé même lorsque la place est neutralisée : « On remarque notamment qu'une (faible) partie des usagers du parking République se reporte dans le parking les Carmes lorsqu'il est neutralisé.1 ».

 

Afin de combler, au mieux, le vide et au pire d'en masquer l'inutilité, la municipalité s'abrite derrière la progression des abonnements au sein du parking souterrain des Carmes.

 

Ainsi, ce dernier enregistrait 127 abonnements en 2016 contre 124 en 2015. Or, j'affirme qu'il ne s'agit que d'une stratégie de vases communicants entre les différents parcs amodiés de stationnements de la ville.

 

 

J'en veux pour preuve qu'il y avait 336 abonnés en 2013 sur l'ensemble de Bergerac et qu'il n'y en a 337 en 2016. Quelle progression fulgurante ! Un abonné de plus en 4 ans. C'est pourtant simple : depuis 2013, Bellegarde a perdu 39 abonnés alors que sur la même période les Carmes en gagnaient 27.

 

 

Evolution des abonnés dans les parcs amodiés

 

2013

2014

2015

2016

Bellegarde

100

96

68

61

Saint Jacques

56

59

65

66

Saint Esprit

80

80

84

83

Les Carmes

100

116

124

127

TOTAL

336

351

341

337

 

La stagnation du nombre des abonnés sur l'ensemble des parcs amodiés était un premier marqueur d'alerte de la faible attractivité du Centre-ville et/ou du développement d'une politique commerciale attractive du Centre-ville. L'inutilité du parking souterrain des carmes frappe aux yeux, et je ne jette pas la pierre à la SAGS. La société avait été très claire au moment de la négociation du contrat. Elle ne voyait pas l'intérêt de cette construction. Le parking souterrain s'offre même le luxe d'enregistrer une baisse de ses recettes totales de 0,27%

 

Moyennant quoi, pour répondre à ce caprice politique, ce fut la course en avant aux recettes. Le prix à payer est pire que le mal. L'équilibre du contrat s'amorce au prix d'une ultra-verbalisation et d'une perte d'attractivité du Centre-ville comme en témoignent les principaux indices de fréquentation.

 

 

1In SAGS – CR Annuel 2016, page 18.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article