De la victoire locale de Benoit Hamon

Publié le par Fabien Ruet

De la victoire locale de Benoit Hamon

La victoire de Benoit HAMON est claire et indiscutable. Dès lors que le principe de la primaire de la Belle Alliance Populaire était acté, que chaque candidat en connaissait les règles et les avait acceptées, le résultat s’impose à tous. François HOLLANDE a décidé de ne pas se représenter, j’en garde une certaine tristesse. Mais je respecte sa décision et chacun pouvait reprendre sa liberté de choix. En redonnant la parole aux militants et aux sympathisants de gauche, la désignation du candidat était clairement une consultation populaire quant à notre orientation politique. Je n’ai jamais cru en la théorie des gauches irréconciliables ; c’était faire fi de notre longue histoire et de nos racines communes. Socialiste je suis, socialiste je resterai. Mes engagements politiques passés ont toujours prouvé que je respectais mes partenaires politiques de gauche, au-delà des persiflages conjoncturels.

 

La victoire de Benoit HAMON ramène le Parti Socialiste dans une position centrale à gauche ; celle là-même que nous appelions de nos vœux au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes. Secrétaire national à l’époque, je me souviens que nous défendions une sensibilité politique appelée Nouvelle Gauche… c’était il y a vingt ans. La primaire citoyenne, grâce à mobilisation populaire, régénère notre légitimité, nous confère une force face aux candidats des appareils ou des candidats autoproclamés. Non, cette campagne présidentielle n’est pas folle comme nous pouvons l’entendre ici où là. C’est la fin d’un cycle politique et plus largement le symptôme de l’épuisement des institutions de la Vème République. Benoit HAMON le dit et le répète : il n’est pas l’homme providentiel. Les citoyens ont suffisamment de maturité pour se saisir de leur destin, c’est l’enjeu de la sixième République pour renouveler une constitution née au siècle dernier, dans le chao de la décolonisation.

 

Dans ce même état d’esprit, et comme je le déclarais à France Bleue Périgord en novembre dernier ou à Sud-Ouest et Bergerac 95 dimanche dernier, nous devons faire preuve de responsabilité quant à la désignation de nos candidats aux élections législatives. Naturellement, et comme c’est toujours le cas, je me soumettrai à la décision de mon Parti. N’étant pas candidat à l’investiture socialiste sur la deuxième circonscription de la Dordogne et ne serait-ce que par respect pour nos partenaires de gauche, je n’ai pas à cacher mon opinion. Parce que je peux en parler en connaissance de causes, la multiplication des candidatures à gauche peut conduire à notre élimination dès le premier tour en Bergeracois ; les divisions locales de la droite et la force de l’implantation du Front National nous préparent au pire. Brigitte ALLAIN et Christophe CATHUS ont constitué un tandem efficace et complémentaire durant toute la mandature écoulée. Brigitte n’a jamais renoncé à ses convictions. Personne ne peut le lui reprocher. Elle nous a toujours écouté et a fait preuve de disponibilité. Elle n’a pas démérité et a su défendre le territoire. Brigitte ALLAIN a toujours voté le budget proposé par le gouvernement. La victoire politique de Benoit HAMON permet sur le plan programmatique de réaliser la première synthèse structurelle entre écologie politique et socialisme : reconversion écologique de l’économie, sortie du nucléaire et investissements dans des filières propres, rapport au travail, place des citoyens dans le processus de décision, … Bien des combats locaux nous attendent : de la part de l’agriculture biologique dans la restauration hors domicile, du retour en régie des services de distribution d’eau potable, de la prévention du risque à l’exposition aux ondes électromagnétiques, de la gouvernance citoyenne à la promotion des transports propres... Brigitte ALLAIN a de l’expérience, elle me semble plus que compatible avec nos orientations politiques. La bonne entente réciproque avec son suppléant Christophe CATHUS en fait un atout supplémentaire.

Commenter cet article

progrèsocial331 16/02/2017 19:25

D'intéressantes choses dites ce matin,sur BFMTV,par l'économiste Daniel Cohen,à propos du "revenu universel" dont le projet pourrait être affiné,amélioré.....à suivre