Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog-notes  de Fabien RUET

Le blog-notes de Fabien RUET

BERGERAC : aujourd'hui, demain...


Démantelons l'antenne relais du toit de la tour Jean Moulin

Publié par Fabien Ruet sur 26 Janvier 2017, 07:05am

Catégories : #Bergerac, #Santé, #Logement

Démantelons l'antenne relais du toit de la tour Jean Moulin

A l’occasion du Conseil municipal de Bergerac, hier soir, j’ai demandé au Maire de refuser l’installation d’une antenne relais de téléphonie 4G sur la tour Jean Moulin, dans le quartier du même nom. Malgré mon opposition au sein d’Urbalys Habitat, la société d’économie mixte de la Ville de Bergerac, son Président Jonathan PRIOLEAU avait souhaité répondre favorablement à la société SFR en l’autorisant à déployer cette source de dangers, via une nouvelle convention et le versement d'un loyer bien illusoire quand la santé publique est en cause. Quand bien même les pouvoirs de police du Maire ne sont pas évidents en matière d’installation d’antenne relais, il ne peut pas laisser faire Urbalys Habitat. Si il demande à Urbalys de dénoncer la convention actuelle qui nous lie à SFR, dans un an le quartier sera débarrassé de cette antenne relais et le nouveau système plus puissant ne sera pas installé.

 

Rappelons que depuis 1997, la société INFRACOM (agissant pour le compte de l’opérateur SFR) a installé une antenne relais sur le toit de la tour Jean Moulin, propriété de la Ville de Bergerac, via sa société d’économie mixte. Cette convention de 12 ans était renouvelable tacitement tous les trois ans. Aujourd’hui, SFR souhaite installer une nouvelle antenne en lieu et place de son ancien dispositif pour déployer la 4G. Aujourd’hui les rayonnements électromagnétiques ne peuvent qu’exposer les habitants d’un quartier à forte densité de population. Pire, Urbalys Habitat semble ignorer la présence des nombreux enfants de l’école Jean Moulin dont la cour de récréation et les salles de classes sont au pied de ladite tour. Avec plus de 350 logements publics et une centaine de logements privés, la présence d’une Résidence pour Personnes Agées (en l’occurrence Montoroy) et d’une école publique, l’exposition aux ondes électromagnétiques impacte donc un foyer de population très important.

 

Au tournant des années 2010, je m’étais engagé à ce que nous puissions démanteler cette antenne, privilégiant les installations dans le clocher de l’Eglise Notre Dame. Ainsi, aujourd’hui, deux opérateurs privés (Bouygues et Orange) proposent la 4G depuis ce site. Le Président d’Urbalys Habitat n’a pas voulu poursuivre dans la ligne que je lui avais indiquée. Il a fait fi de mes remarques sur la santé publique et a souhaité engager une négociation avec SFR pour qu’une nouvelle convention soit signée, moyennant un nouveau loyer, et que la 4G soit installée sur la Tour Jean Moulin. Nos vies et celles de nos enfants valent mieux que de ridicules profits liés au droit d’occupation de cette toiture. Paradoxalement, et sans cohérence, Urbalys refusait dans le même temps que la société Free y installe un dispositif comparable. Pourquoi deux poids, deux mesures ?

 

Je ne souhaite pas que nous transigions avec les questions de santé publique. Nous sommes sûrement à la veille d’un scandale sanitaire dans les années à venir. Les politiques et les collectivités locales ont un devoir de réagir. Le principe de précaution a valeur constitutionnelle et nous ne pouvons pas ignorer les rapports inquiétants d’imminents cancérologues, de l’Organisation Mondiale de la Santé. L’exposition aux ondes électromagnétiques est source de troubles pour les personnes électro-sensibles. Il est recommandé aux enfants, adolescents et femmes enceintes de réduire l’utilisation des appareils de téléphonie mobile. Des risques de troubles du comportement, de troubles du sommeil, de troubles sur le développement cérébral, des risques de cancers sont évoqués. Nous ne pouvons pas faire comme si cela n’existait pas.

 

Nous avions travaillé sur un projet de charte des antennes relais, resté lettre morte. A défaut de pouvoir refuser strictement le remplacement de l’antenne relais sur la Tour Jean Moulin, le Maire de Bergerac peut rappeler à l’ordre le Président d’Urbalys Habitat et lui demander de dénoncer la présente convention pour la rendre caduque dans l’année qui suit, ouvrant la voie au démantèlement de cette source de radiation aux ondes électromagnétiques dans ce quartier.

Commenter cet article

Gain 27/01/2017 10:16

Ca fait bientôt 20 ans que nous est promis un scandale sanitaire mondial, et on ne voit toujours rien venir : il serait bon que vous trouviez de nouveaux arguments pour vos mals à la tête !

Debregeas Jean-Pierre 26/01/2017 11:56

Il me semble que la 4G utilise la bande V de l'UHF et la P.A.R se situant à quelques Watts ,connaissant ce genre de problèmes professionnellement et syndicalement ,peux tu m'expliquer quels dangers cela peut avoir pour le voisinage et me dire quelle est la valeur du champ radioélectrique de cette fréquence que les logiciels donnent sur la zone susceptible à être concernée.Je n'ai pas d'atomes crochus avec SFR,au contraire et je souhaite cependant une réponse concrète avec des éléments fondés sur le plan technique de ta part..L'ANFR organisme d'état habilité à faire des mesures de controles , en a t'il effectuées? Merci Fabien ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents