Injustice contre l'USB Bergerac, Vallée de la Dordogne

Publié le par Fabien Ruet

Injustice contre l'USB Bergerac, Vallée de la Dordogne

Je suis consterné,  déçu, surpris et mécontent de la décision, prise par la Fédération Française de Rugby, de reléguer notre équipe de rugby en Fédérale 2. La décision prise en catimini dans quelques bureaux parisiens ne tient nullement compte des efforts considérables déployés par notre club phare. Au regard de cette décision brutale, on peut finir par se demander combien de temps Bergerac devra souffrir d’un tel traitement… La mauvaise réputation aurait-elle la vie dure ? C'est bien peu faire cas de l'engagement, du dévouement et des efforts d’un club pour porter haut les couleurs de notre ville. Au-delà de la détermination et du courage de son président, les joueurs de l’USB ont porté haut les couleurs noire et blanche. L’honneur sportif était sain et sauf sur le pré.  Les supporteurs ne s’y sont jamais trompés.

 

Aujourd’hui, c'est un coup dur pour notre équipe. Le maintien était obtenu sur le terrain, et de quelle manière, "en mouillant ce maillot" qui fait notre fierté. La Fédération devrait sans doute être un peu plus préoccupée du devenir de l’ensemble de la Fédérale 1. Combien de clubs sont dans des difficultés financières bien plus importantes que l’USB ?  Nous étions en droit d’attendre de la mansuétude, considérant les exploits sportifs déployés par notre équipe depuis six ans. Nous étions en droit d’attendre un délai comme ce fut le cas pour un grand nombre de clubs. Y aurait-il deux poids, deux mesures ? A Périgueux, le CAP bénéficia  longtemps de cette bienveillance malgré des difficultés financières autrement plus sérieuses.

 

Dans la même poule que Bergerac, des clubs connaissent aussi des difficultés. Libourne subira-t-elle le même sort ? Un délai était nécessaire pour présenter les pièces comptables qui démontrent que le club aura ses capitaux propres positifs au 30 juin, date de clôture de l'exercice 2015/2016.  Quelle que soit la décision que prendra l’USB, elle sait qu’elle pourra compter sur nous. Quant à la Fédération, dommage que cette décision soit prise sans tenir compte des résultats sportifs, des efforts financiers, de l'image et de la place importante qu’occupe le rugby notamment  à Bergerac et dans notre région.

 

On oppose trop facilement finances et sport. Tout mon soutien  va au  club, à son Président, aux dirigeants, et  aux joueurs  qui sont pour Bergerac la meilleure preuve de l'intégration par le sport, du dépassement de soi pour un idéal qui nous rassemble.

Commenter cet article