Voeux à la maison citoyenne bergeracoise

Publié le par Fabien Ruet

Voeux à la maison citoyenne bergeracoise

Faisant suite au discours de son président Thierry Larelle, je vous propose de retrouver l'essentiel des quelques mots que j'y ai prononcé ce matin.

 

"Aujourd'hui, les gens n'attendent plus rien des politiques. «Chat échaudé...», vous connaissez la suite... La désaffection est tellement grande qu'elle se traduit, on le voit à chaque élection un peu plus, par une augmentation du nombre d’abstentionnistes. Le danger c'est que seuls restent vraiment mobilisés les militants et sympathisants d'extrême droite, avec les résultats que l'on sait...

 

La Maison Citoyenne est donc partie de ce douloureux constat et en a tiré la conclusion : faut-il baisser les bras et subir cette dangereuse ascension ou relever les manches et aller sur le terrain, pour rencontrer nos concitoyennes et concitoyens et savoir POURQUOI cette désaffection...

 

En tant qu'élu de terrain, vivant au quotidien à Bergerac et né dans cette ville, rencontrant tous les jours bon nombre de nos concitoyens, pour ne rien vous cacher, j'avais déjà une petite idée de la - des - réponses.

 

Toutefois, avec Jacqueline, à l'occasion de la campagne pour les dernières élections départementales, nous avons fait un pari : rencontrer au moins 5.000 bergeracoises et bergeracois, à leur domicile et connaître les raisons de cette ''crise de la citoyenneté''. En fait, ce sont au total 8.000 foyers auxquels nous avons rendu visite, soit un peu plus d'un foyer sur quatre de notre ville.

 

Les propos entendus sont sans ambiguïté et nous ont conforté dans nos hypothèses : les personnes ne font plus confiance aux politiques, qu'ils ne rencontrent, le plus souvent, qu'à l'occasion des campagnes électorales et pour la plupart d'entre elles et d'entre eux, à leurs permanences... Une fois élu(e)s, pfout, c'est fini... A revoir et à bientôt...

 

Ainsi est née l'idée de la Maison Citoyenne Bergeracoise, à laquelle je me suis associé avec plusieurs objectifs : tout d'abord écouter, sans a priori, en toute confiance, une confiance rétablie, dans un lieu public et ouvert à tous, très régulièrement, en étant sûr d'être entendu.

 

Ensuite consulter, sur le terrain, puis analyser en commun les propos recueillis et en tirer les enseignements.

 

Enfin, le cas échéant, bâtir des projets, correspondant réellement aux attentes et aux espérances des uns et des autres. Ce sont les maîtres mots qui guident l'action de cette maison.

 

La Maison Citoyenne Bergeracoise doit être ''passeuse'' d'idées. Elle doit permettre aux citoyens de se réintéresser à la politique, au sens le plus large du terme et de se la réapproprier, en quelque sorte de reprendre son destin en main.

 

Soyons clairs : elle ne se veut pas concurrente des partis politiques mais aucun combat ne lui est étranger. Son oreille est ouverte en permanence, tolérante et disponible. Aucune conclusion n'est formulée tant qu'elle n'a pas été discutée et confrontée à la réalité, très concrètement. La Maison Citoyenne a, nous avons le temps... C'est ce qui fait notre force... On vous attend... Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues...

 

Je vous remercie de votre attention et... Bonne année 2016 à toutes et à tous."

 

 

Fabien RUET, le 30 janvier 2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article