Candidats pour Bergerac 1

Publié le par Fabien Ruet

Candidats pour Bergerac 1

Jeudi dernier, près de 82 % des militants socialistes ont validé le quatuor de candidatures que je leur avais proposé pour nous représenter aux élections territoriales (Conseil Général de la Dordogne) de mars prochain, sur le nouveau canton de Bergerac 1. Avec Jacqueline SIMONNET, Thierry LARELLE et Christiane DELPON, nous serons vos candidats pour placer l’humain et la solidarité au cœur de notre projet politique. Je tiens à remercier celles et ceux qui se sont mobilisés en notre faveur. J’ai une pensée particulière pour Dominique ROUSSEAU quant à sa sagesse politique et ses encouragements à me positionner sur l’échiquier politique bergeracois, dans son souci de renouvellement des générations et d’unité de la gauche républicaine. Notre candidature est à la fois le produit d’un choix de cœur et de raison.

 

Notre équipe est née de notre volonté commune de proposer une candidature de rassemblement et de renouvellement de la vie politique Bergeracoise. Personne ne nous a imposé la composition de notre quatuor. Avec Christiane DELPON, nous avions une expérience commune de l’exercice des responsabilités municipales. Avec Jacqueline SIMMONET, nous nous sommes forgés une expérience formatrice au sein de la présente opposition. Avec Thierry LARELLE, nous n’avons jamais perdu le contact depuis les dernières élections municipales et nous avions l’envie commune de prolonger le combat politique. C’est donc au sein d’une équipe solide et constituée il y a près d’un mois que je me suis efforcé de faire partager le bien-fondé de cette démarche de rassemblement et d’ouverture. J’en assume l’entière responsabilité.

 

Notre équipe est aussi un choix de raison. Elle fait suite à de multiples échanges que j’ai pu avoir ces dernières semaines avec les principaux responsables de mon Parti. Elle était une réponse volontaire aux recommandations de la circulaire N°1393 du 7 octobre 2014 du Parti Socialiste, selon lesquelles il nous était notamment rappelé la « nécessité de trouver des accords avec nos partenaires de gauche », au regard du contexte particulièrement difficile dans lequel ces élections territoriales allaient se dérouler. Ces recommandations n’étaient pas confidentielles. Au regard du contexte singulier du nouveau canton de Bergerac 1, nous avons souhaité éviter la dispersion des candidatures entre le Parti Radical de Gauche et le Parti Socialiste. L’union de façade de la droite républicaine, la force de l’implantation du Front national et la dispersion des candidatures de gauche pouvaient conduire à une exclusion, dès le premier tour, d’une candidature exclusivement socialiste. Par ailleurs, je pense profondément que l’hégémonie politique est au mieux une imposture idéologique, au pire un suicide électoral. J’ai donc formulé cette proposition de tandem avec le Parti Radical de gauche et d’ouverture à la société civile, dans la transparence et à chacun de mes camarades de Parti.

 

Enracinés à Bergerac. Aujourd’hui, forts de notre légitimité militante, nos présentes candidatures permettent d’afficher une représentativité politique et une diversité, gages de renouvellement. Jacqueline SIMMONET, Christiane DELPON et moi-même sommes des conseillers municipaux et communautaires reconnus pour leur travail et leur assiduité. Avec Thierry LARELLE, notre équipe est forte de son enracinement associatif. Enfin si Christiane est une jeune retraitée, notre candidature est également forte de sa diversité dans la vie active : profession libérale, service public, fonction publique, viticulture, … Nous sommes ensemble pour Bergerac, une ville qui nous rassemble et qui nous ressemble.

 

Enfin, le nouveau canton de Bergerac 1 intègre une partie non négligeable de la rive gauche de Bergerac. Nous devrons être à la hauteur du rapport de proximité et de disponibilité que Jean CHAGNEAU a su insuffler pendant de si nombreuses années sur cette partie du territoire. Un combat politique commence ; efforçons-nous d’écrire tous ensemble ce nouveau chapitre de la vie politique locale en plaçant les citoyens au cœur de la démarche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wolff 10/12/2014 16:52

Cher Fabien,
Certes ta candidature parait bien sympathique... Mais quid d'autres "vrais" socialistes comme l'ancienne déléguée aux sports?... Ce n'est guère socialiste que de "pactiser avec le P.R.G., et d'autres personnes dont on ignore officiellement la "couleur" politique! Tu as bien changé Fabien et je ne te reconnais plus... Quant je pense que tu oses prétendre maintenant que "l'hégémonie politique est une imposture!"
Je sais pertinemment que tu n'oseras jamais publier cette critique de celui qui fut un super jeune socialiste, un excellent adjoint de Dominique Rousseau, marquant de forte manière les quartiers de ton empreinte... Tu va devenir comme les autres conseillers généraux, pardon départementaux c'est à dire "embourgeoisés et inutiles" aux citoyens qui voteront en mars 2015!
Gérard Wolff, toujours militant socialiste à Lalinde malgré de gros soucis de santé.