Scolarest : stop ou encore ?

Publié le par Cécile LABARTHE

Scolarest : stop ou encore ?

Je vous propose aujourd'hui de retrouver la tribune des élus de l'opposition républicaine de Bergerac, pour le magasine de propagande municipale, le bien mal-nommé "Le Bergerac infos", tribune rédigée pour le groupe par Cécile Labarthe.

 

"Scolarest : stop ou encore ?

 

Le contrat qui lie la ville à SCOLAREST pour livrer les repas notamment dans les écoles, les centres de loisirs et les RPA a été conclu en 2004 pour 10 ans par D. GARRIGUE.

 

En 2013, nous avions anticipé la fin de ce contrat et affiché un choix clair : nous voulions organiser le retour en régie pour être maîtres du contenu des assiettes de nos enfants, pour respecter la saisonnalité des fruits et des légumes dans la composition des menus, pour retrouver du goût dans les plats proposés, pour pouvoir nous approvisionner auprès des producteurs locaux.

 

Pour cela, nous avons commandé une étude précise auprès d’un cabinet spécialisé : un audit sur le contrat qui s’achève et une prospective sur le retour en régie (incidences financières et investissements à prévoir) ont été dressés. Nous avons réuni dès le début de l’année 2013 toutes les parties prenantes : parents d’élèves, enseignants, représentants des RPA et associations, pour prendre en compte les attentes de chacun. Nous avons constitué 2 groupes de travail pour étudier plus finement la question. Nous sommes allés à Sarlat s’inspirer de l’expérience de la collectivité qui a franchi récemment le pas du retour en régie.

 

Bref, tous les éléments de réflexion sont sur la table : le choix doit être fait maintenant pour un retour en régie effectif en septembre 2015. D. GARRIGUE nous dit qu’il lui faut encore un an de réflexion ? Traduisez qu’il enterre dès aujourd’hui le retour en régie.

 

Parents d’élèves : vos conseils d’école auront lieu au cours du mois de juin. Manifestez-vous auprès de vos délégués pour demander des comptes : comment la mairie compte revenir en régie à la rentrée de septembre 2015 si elle ne programme pas les investissements nécessaires et le plan de culture dès aujourd’hui ? et si elle fait le choix du contrat avec le privé, comment compte-t-elle privilégier les circuits courts d’approvisionnement en confiant la restauration à un grand groupe de type SCOLAREST ? "

Commenter cet article

Wolff 25/06/2014 12:13

Il serait vraiment dommageable, pour la santé des petits bergeracois, si l'insipide "bouffe" de Solarest revenait dans les assiettes des plus chers de nos êtres: les enfants et les personnes âgées! J'ose espérer une levée de boucliers de la part des parents, enseignants et auxiliaires de vie! En toute chose il faut savoir raison gardée et je pense que le nouveau maire de Bergerac fera comme ses collègues de Sarlat et de Périgueux: mieux faire manger les plus faibles.
G. WOLFF.

PRECHI PRECHA 24/06/2014 21:40

FAUX - Ce sont les associations, et des parents d'élèves, ainsi que des associations écologiques, qui vous ont posé la question du retour des cantines en régie. Or, à la veille des municipales, vous n'aviez donné aucune réponse, et aucune décision n'avait été prise. Aucun contact n'avait été repris.
Il ne faudrait pas faire retomber sur le dos de D. GARRIGUE que je ne défends pas, mais j'aime la justice. La négligence des cantines, et surtout qu'avec le fait de la réforme territoriale, et les économies publiques que vous êtes obligées de faire, (diminution du public au profit du privé) la décision aurait attendu tellement que cela aurait fait comme pour VEOLIA, vous vous seriez trouvé obligés de repasser à scolarest, parce que vous n'auriez pas eu le temps de consulter tout le monde. ARRËTONS les faux fuyants et nous savons tous que la réforme territoriale, détruit le public au profit du privé, et qu'en définitive le privé coûte plus cher aux collectivités que le public. Car, le privé lui, il doit augmenter sa marge de bénéfice tous les ans, pour redistribution, non pas aux ouvriers, mais aux actionnaires.