La culture, enfant pauvre de Bergerac

Publié le par Fabien Ruet

La culture, enfant pauvre de Bergerac

Mise en veille du label Ville d’Art et d’Histoire, annulation de l’exposition d’été, abandon du projet du cinéma Le Royal, … La nouvelle équipe municipale de Bergerac aura passé ses 50 premiers jours à s’acharner au démantèlement d’une série de projets culturels destinée à favoriser la démocratisation de l’accès à la culture aux Bergeracois. Entre obsession idéologique et prix à payer pour sa marginalité politique au sein de l’agglomération, le maire de Bergerac a décidé de sacrifier la culture pour étancher sa soif de revanche.

 

Bergerac a décroché, en décembre 2013, le label Ville d’Art et d’Histoire au terme d’un travail de plus de quatre ans. Il s’adressait exclusivement aux Bergeracois autour de l’idée que l’accès à la culture pour tous et l’appréhension de la diversité des patrimoines sont une promesse d’épanouissement de la citoyenneté. Faute de volonté politique, le maire de Bergerac ne souhaite pas honorer l’engagement de la ville quant au recrutement d’un animateur du patrimoine, annihilant ainsi l’enjeu de la médiation propre au label et le rendant caduque.

 

L’exposition d’été était devenue, depuis 2008, le rendez-vous incontournable de l’art contemporain en Bergeracois. Autour d’une exposition gratuite, il était possible de découvrir les jeunes talents de notre territoire. Au mépris du travail spécialement accompli pour Bergerac par Benoît SCHMELTZ, le maire a décidé d’annuler purement et simplement cette commande publique. L’art contemporain ne correspondrait pas « aux attentes réelles du public ».

 

Faisant fi de trois ans de préparation, le maire de Bergerac abandonne un joyau de notre patrimoine à l’appétit des promoteurs immobiliers. Le Royal, un des plus vieux cinémas de France, est voué à l’oubli. Ce projet, porté par Urbalys Habitat et financé de manière équilibrée, avait pour objectif de créer un complexe mêlant une quinzaine de logements sociaux et la reconstitution d’un cinéma d’Art et d’Essai ayant vocation à devenir un centre pédagogique et d’éducation populaire à l’image.

 

Face à cette politique destructrice, seule la Communauté d’Agglomération s’efforce de veiller à la démocratisation de l’accès à la culture à Bergerac. Les bords de scène et la programmation au Centre Culturel et à l’auditorium, la politique de lecture publique, les conférences sur l’architecture, le soutien à la création artistique, le lancement d’une procédure de labellisation Pays d’Art et d’Histoire avec le recrutement d’un animateur du patrimoine pour se substituer à la défaillance de la ville, la transformation des musées… sont autant d’engagements pour que la culture à Bergerac ne soit pas un luxe mais le bien commun de tous les Bergeracois.

 

Fabien RUET

Commenter cet article

Alex 09/06/2014 21:54

Bonsoir
Qu'en est il vraiment de ce projet de cinéma art et essai le Royal ??

Wolff 07/06/2014 00:50

Tu dis vrai Fabien et c'est regrettable que la nouvelle municipalité défasse en un temps record, en matière culturelle, ce que l'ancienne équipe municipale et essentiellement toi avait élaboré en 6 ans!...
Il te va falloir beaucoup de travail et de courage cher Fabien pour mettre en place le label "Pays d'Art et d'Histoire", encore faut-il que la nouvelle équipe dirigeante de la ville de Bergerac soit d'accord (elle devrait l'être dans la mesure où cela ne lui coûte pas un euro). Il me semble que la C.A.B. avait comme compétence non pas la programmation culturelle (je pense que c'était un oubli d'importance de la part de Rousseau!) mais des équipements. La preuve en est, la nomination d'une personne compétente pour le faire...
"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage"- La Fontaine (Le Lion et le Rat) Mille millions de sabords et en avant toutes!... aurait pu dire le capitaine Haddock ( le pote à Tintin).
Gérard WOLFF.

Boedec Monique 07/06/2014 00:17

leur esprit revanchard les aveugle tellement , qu'à Bergerac , comme à Périgueux ces maires ne voient même plus l'intérêt des habitants .. ils vont passer leur mandat à défaire tout ce qui avait été Programmé par l'équipe précédente Sans se préoccuper de l'intérêt général !! En plus ils vont aussi s’attribuer le mérite du travail en cours .. je trouve ça lamentable !!

JC 06/06/2014 17:10

Salut Fabien,

s agissant du cinema c est scandaleux ce que fait Garrigue c est du patrimoine et cela aurait permis de redynamiser le quartier en faisant divers pôle de culture dans la ville et donc du bien pour les commerces etc! il faut appeler a faire classer le cinema et recourir a une bataille administrative!!!!! j'espere que l'opposition et les associations de sauvegarde du patrimoine vont s'en meler § j'espere que tout va etre fait pour sauvegarder ce patrimoine qui a un sens du goût contrairement a l'ex nouveau maire!!! qu'en est il????? battez vous!

mes amitiés!