Le label Ville d'Art et d'Histoire pour les Bergeracois

Publié le par Fabien Ruet

Arnaud LITARDI, Directeur Régional des Affaires Culturelles était en visite à Bergerac , jeudi 9 janvier 2014. Ville d'Art et d'Histoire et visites des équipements culturels étaient au programme.

Arnaud LITARDI, Directeur Régional des Affaires Culturelles était en visite à Bergerac , jeudi 9 janvier 2014. Ville d'Art et d'Histoire et visites des équipements culturels étaient au programme.

Il est sans doute difficile de parler des sujets que l’on connaît le mieux. Ce n’est pourtant pas faute de vous avoir suffisamment parlé de la candidature de Bergerac au prestigieux label Ville d’Art et d’Histoire.  Et puis, … alors même que nous avons passé notre grand oral à Paris et décroché le précieux label, je me rends compte que nous n’avons pas pris le temps d’en parler ensemble. Il y a, vous le savez, beaucoup de chose à en dire. Et j’y trouverai une source abondante pour alimenter les futures chroniques du blog, dans les semaines qui viennent.

Disons que la venue de Monsieur Arnaud LITARDI, Directeur Régional des Affaires Culturelles, la semaine dernière à Bergerac, est aussi l’occasion de revenir sur ce dossier. Exceptionnellement, nous lui laisserons la parole au terme de cette courte première chronique, en l’écoutant dans le cadre de l’entretien qu’il a bien voulu accorder à la radio Bergerac 95. Pour ma part, je suis naturellement très heureux que nous ayons réussi cet objectif politique qui aura mobilisé les énergies pendant la quasi-totalité du mandat écoulé. L’attribution du label nous mobilisera également pendant les dix années qui viennent.  Cet objectif n’aurait jamais été réalisé sans le soutien constant du Maire pour y parvenir, y compris lorsqu’il s’agissait d’obtenir les arbitrages budgétaires indispensables pour avancer sur de nombreuses opérations de valorisation des patrimoines.  Bergerac est Ville d’Art et d’Histoire. C’est à tous les bergeracois que ce label s’adresse. Comme première contribution, je voudrai juste partager, les premières lignes de mon introduction lors du passage au grand jury national des villes d’art et d’histoire, en décembre dernier à Paris. 

 

« Nous ne sommes pas venus, devant vous, dans l’état d’esprit de venir décrocher un label qui serait comme un trophée validant le bien-fondé d’une politique municipale.

Nous sommes venus devant vous avec la conviction profonde que la République doit l’égalité des chances à chacun de ses enfants, sur l’ensemble du territoire national.

La démocratisation de l’accès à la culture comme l’appréhension de la diversité des patrimoines sont la promesse de l’épanouissement de la citoyenneté.

La Ville de Bergerac est riche de ses terroirs, de la volonté de ses habitants et nous refusons la fatalité de l’inégalité des chances. Notre Ville souffre depuis le tournant des années 1990 : du démantèlement du complexe militaro industriel, d’être au cœur de ce que l’INSEE appelle le « couloir de la pauvreté », d’avoir près de 20 % des moins de 65 ans bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active, d’avoir 45 % de sa population avec un diplôme inférieur ou égal au BEP, la plaçant dans les 100 villes les moins diplômées de France. Bergerac, suivant ses quartiers, a un PIB par habitant qui est le même que celui de la ville de Lens. Nous n’avons pas le Louvre mais nous nous battons pour réaffirmer le rêve républicain de l’ascenseur social. Nous nous battons pour trouver en nous-mêmes les ressources pour faire face. (…)

Le Label Ville d’Art et d’Histoire est un en enjeu pour la politique de la ville à l’échelle de tous les quartiers.

Le Label Ville d’Art et d’Histoire est un en enjeu pour l’égalité des chances en devenant un axe structurant d’une politique de démocratisation de l’accès à la culture.

Le Label Ville d’Art et d’Histoire est un en enjeu pour favoriser l’appropriation des patrimoines par tous les habitants de la ville.

Le Label Ville d’Art et d’Histoire est un facteur d’intégration sociale par qu’une ville qu’on s’approprie est une ville qu’on aime, est une ville qu’on respecte, est une ville en devenir où chacun peut y écrire sa propre histoire"  Droits réservés Fabien RUET

Avec l'attribution du label Ville d'Art et d'Histoire pour Bergerac, je vous propose maintenant d'écouter ce qu'en pense Monsieur Arnaud LITARDI, Directeur Régional de l'Action Culturelle. Pas de tabous sur le blog, ni au micro de Bergerac 95, où même le devenir de la médiathèque est évoqué. Pour l'écouter, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant :

Commenter cet article

WOLFF 17/01/2014 11:34

Je me suis exprimé sur le label ville d'art et d'histoire en France. Mr.le directeur régional de l'action culturelle d'Aquitaine est un homme qui a "roulé" sa bosse en France mais dans le monde entier. C'est un fonctionnaire de grande qualité et il a raison de penser à la notion de transformation future de ville en pays d'art et d'histoire. Quand la CAB aura toute la compétence culturelle (car il semble qu'elle ne met en commun, pour l'instant que ses équipements culturels) il y aura de quoi plancher sur un tel dossier. Le territoire de la CAB est riche en châteaux vivants( Monbazillac avec l'art contemporain, Pécharmant et le jazz...), églises anciennes où sont donnés des concerts, les pêcheries troglodytes et les écluses du canal de Mouleydier...
Dans un premier temps il va falloir que la ville de Bergerac fasse un appel d'offre pour le poste d'animateur VAH, subventionné en partie par l'Etat, et qu'elle se garde surtout de pratiquer le moindre copinage!
Dans un 2° temps, et ce sera le plus important, il va falloir faire découvrir la ville à ses habitants, jeunes et moins jeunes, en liaison avec les écoles, collèges et lyçées, les associations de quartiers et celles de personnes agées. En été il faudra retenir les touristes en proposant des circuits dans la ville, avec le syndicat d'initiative local.
Quel travail mon cher Fabien mais surtout quel plaisir de développer ce type d'action qui s'appelle pour moi de l'éducation populaire.
Gérard WOLFF