La rue Saint James en travaux

Publié le par Fabien Ruet

La rue Saint James en travaux

 

C'est une nouvelle phase de chantier qui a commencé dans le vieux Bergerac, depuis la fin du mois de septembre. La rue Saint James fait peau neuve ; l'expression n'est pas usurpée. Imaginez que cette artère,  point de passage obligé pour entrer dans le Centre-historique, n'avait jamais fait l'objet d'une campagne de mise en valeur. Pire encore, elle était défigurée par un ruban de bitume hérité des années 1980, alors qu'elle borde la place Pélissière et le principal coeur piéton de notre vieille ville. Tour d'horizon de ce nouveau chantier qui part de l'église Saint Jacques pour rejoindre la rue des fontaines.

 

Une incontournable du patrimoine bergeracois. La rue Saint James méritait une campagne de mise en valeur parce qu'elle est un condensé de la diversité et de la richesse du patrimoine bergeracois. Souvent dans nos chroniques consacrées à ce dernier, j'ai l'habitude de le comparer à un jardin à l'anglaise. C'est d'ailleurs un des fils directeurs de notre manière de sensibiliser à la découverte du patrimoine, dans le cadre de notre dossier de candidature au label Ville d'Art et d'Histoire. A Bergerac, aucune période historique n'est parvenue à prendre le dessus. La rue Saint James est un bon résumé de cette logique puisqu'elle nous livre une diversité des façades et des périodes historiques remarquables. Il s'agit d'une sorte d'encyclopédie ouverte qui permet de mieux cerner toutes les évolutions d'une ville d'origine médiévale. La mise en valeur de la rue avec des matériaux nobles sur le modèle de la rue du Port, des Fontaines et Gaudra s'est imposée comme un marqueur incontestable de notre action municipale. Elle est destinée à permettre d'ouvrir le champ de vision du promeneur. Rue Saint James, peut-être plus qu'ailleurs, il est indispensable de lever les yeux.

 

Un coeur piéton qui respire. La mise en valeur de la rue Saint James s'inscrit aussi dans une stratégie de développement touristique et patrimonial de Bergerac. Notre ville ne doit plus souffrir de complexe vis-à-vis de ses voisines du Périgord. Ce sentiment n'était imputable qu'à une absence de volonté politique. Le coeur historique de Bergerac est suffisamment porteur de richesses pour donner beaucoup d'attractivité à notre ville. La mise en valeur de la rue des Fontaines était destinée à « épaissir » le coeur piéton du vieux Bergerac qui étouffait dans le seul périmètre de la place Pélissière. Elle permettait à ce coeur piéton de mieux respirer et de faire lien avec le quartier commerçant du marché couvert et la rue Gaudra. Cette dernière, piétonnisée de la même manière, est devenue une porte d'entrée du coeur historique depuis la ville du 19ème et le stationnement de la place Malbec. Dans la même optique, la rue Albéric Cailloux fait le lien avec le foirail. La rue du Port s'ouvre sur la rivière. La nouvelle rue Saint James aura pour mission d'élargir ce coeur piéton autour de Pélissière et de Fontaines, de faire office de porte d'entrée dans la vieille ville depuis la grand rue.

 

Un centre historique vivant. Elle aura également pour objectif de créer une certaine mixité des usages. A Bergerac, nous voulons éviter la fossilisation de patrimoine. La vieille ville doit rester vivante ; c'est notre marque de fabrique, cette marque de notre bien vivre. Le lien avec le quartier est au coeur de la problématique d'aménagement. Les abords de l'église Saint Jacques seront ainsi intégralement repris pour créer une continuité piétonne depuis la Résidence pour Personnes Agées toute proche. Au pied de l'Eglise, au débouché de la place Pélissière et de la statut du Cyrano de Corda, un square sera aménagé pour offrir une pause bienvenue aux habitués du quartier comme aux promeneurs de passage. Une fontaine fil d'eau sera également installée pour agrémenter l'espace.

 

Pendant toute la période du chantier la rue restera accessible aux piétons et aux commerces, pour une livraison définitive avant les vacances de Noël.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

WOLFF 14/10/2013 15:58

Excellente initiative, comme toujours dans le grand projet de rénovation urbaine voulu par la municipalité et mis en musique par tes soins!...Juste un petit hic: ne pourrait-on pas placer le Cyrano de Corda ailleurs car il défigure le coin tellement il ressemble à un soldat Starlux et de plus il a coûté cher à la ville.
Je le verrais bien exilé ailleurs... par exemple dans une future ou actuelle plaine de jeux!
Je dirais alors: "C'est super car ils ont osé le faire"!
Gérard.

WOLFF 15/10/2013 09:37

Oui, cette statue....J'avais vu l'expo de Corda en son temps etil s'y trouvaient de très belles statues (bronzes de taureaux de corrida, de femmes, d'enfants...). C'était super... Mais au lieu d'acheter une de ces belles pièces, pour enrichir les musées municipaux, le Conseil Municipal de cette époque se fit manoeuvrer par l'artiste et c'est ainsi que Bergerac, où Le vrai Cyrano n'a jamais mis les bottes, se trouve dotée de 2 statues de ce héros de roman!...
Gérard.

Fabien RUET 15/10/2013 08:14

Ah cette statue...